Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

26.6.06

Gyarusa (2eme partie)


Bon, il semblerait que beaucoup d'entre vous n'ait pas vraiment apprecie ces jeunes japonaises.
C'est vrai que y a de quoi avoir peur quand meme.

Comme promis, la suite et fin de l'emission pour vous cher public.
C'est par ici que ca se passe ! ( 55.5 Mo )

Alors la, c'est la cerise sur le gateau je dirais.
Imaginez un peu, vous vous dites "Ah mais qu'est ce que j'aimerais pouvoir faire partie de cette communaute... mais comment faire ?"
Et bien, nos cheres desmoiselles pensent a tout puisque grace au "stage", vous aussi, vous pouvez devenir une vraie gyaru.

Kyouko, 21 ans, est justement une de ces "gyaru coordinator" qui vous expliquera un peu comment se passe leur vie au sein de la communaute.
Il faut s'inscrire via le site par telephone portable et il faudra payer la modique de 3300 yens (~24 euros) voir 5000 yens (~36 euros) pour les plus de 19 ans.
Que voulez vous ! Plus vous etes vieille, plus faut payer, ca va de soit.
Et puis faut bien faire vivre la communaute aussi donc bon...

Lieu de rendez-vous, bien entendu : Shibuya.
Dans le groupe, il y a 2 filles, qui sont encore a l'ecole primaire, pas plus de 12 ans.
Bien entendu les parents sont au courants mais quand meme !
J'imagine bien : "Hey Maman, je vais faire un training Gyarusa la semaine prochaine, tu me passes 25 euros ? ... pas de probleme ma cherie" ... ah ah ah !

Explication ensuite des emplacements "cles" que la communaute utilise.
Devant le HMV (Fnac japonaise), c'est la que l'on essaie de trouver les nouvelles recrues.
Au coin de la rue, on trouve 3 fast-foods souvent utilises par le groupe, vu qu'ils sont assez grands pour se reunir.
La rue "Center Gai" est assez longue mais les Gyaru n'en utilise qu'une partie.
Apres le MacDo, la rue ne leur appartient plus, elle appartient a la commaute "hip hop".
Via le plan, on apprend aussi qu'il existe une communaute "Ebi-chan", une communaute de jeunes filles qui n'ont rien a voir avec les gyaru, qui venere une top modele japonaise assez mignonne : Ebihara Yuri.


J'ai beau connaitre Shibuya comme ma poche, je ne connais pas cette communaute qui m'a l'air tout aussi bien "space", mais ca doit etre du genre : on achete les memes fringues que la top modele, meme marque de maquillage, et j'en passe.

Revenons a nos Gyaru, qui sont parties faire du shopping pour habiller les "stagiaires".
Seance pretty woman pour nos ecolieres.
Ensuite, rendez vous au QG pour une seance maquillage.
Les "coordinators" vont donc maquiller bien gentillement les nouvelles recrues.
Et que dire si ce n'est : "Oh my god !!"
Et dire qu'elles trouvent ca "mignon" ... mais ou suis je ?

Impossible de faire le stage sans une seance de parapara, vous en conviendrez.
Les ecolieres sont surprises de voir comment les filles du groupe sont s'y gentilles avec elles. Rien a voir avec leurs professeurs a l'ecole.
Ben ouais, mais bon, c'est pas l'ecole non plus la.
Qu'est ce qu'elles vont leur mettent dans la tete ?

Le journaliste leur demande alors : "Alors, ca vous plait?"
"Ouais, a donf, ch'uis trop contente" (bon c'est pas dit comme ca mais en gros elles aiment)
"Mais vous etes encore a l'ecole, vous ne pouvez pas entrer dans ce genre de communaute?"
Reponse : "Si si, on va le faire".
Aie, c'est mal barre pour les parents.
Vont regretter d'avoir laisse leur mignonne petite fille faire le stage, je vous le dis moi !

Apres une seance photos pour terminer la journee, on retrouve le groupe, qui aujourd'hui decide d'aller faire un tour au zoo de Ueno.
Comme vous pouvez le constater, elles sont sans gene dans le train, elles mangent en en mettant partout, elles se font remarquer.
C'est tres rare pour les japonais d'agir de la sorte.

Arrivees au zoo, les etrangers sont surpris de voir ces nouveaux "animaux" dans le zoo.
Ah ah ah !! Clair, on en voit pas tous les jours des specimen comme ca.

En fait l'attraction du zoo, ce ne sont plus les animaux mais les nanas.
Meme les enfants sont surpris et les animaux preferent se rendormir.
Des ecolieres, venues de la banlieue, n'en reviennent pas et veulent se faire prendre en photo une a une avec notre charmant groupe.
Le journaliste : "C'est la premiere fois que vous voyez des gyaru ?"
"Non, on en a deja vues mais celles de Tokyo sont trop mignonnes".
"Sont trop gentilles de nous avoir laisse prendre en photo".
Meme les parents envoient leurs enfants prendre la pose avec les nanas.

Eh oui, c'est cool la vie de gyaru non ?
On passe son temps a danser, a se faire prendre en photo, a s'amuser quoi.

La fin du reportage n'apporte pas grand chose mais je l'ai laisse pour profiter encore un peu de leurs magnifiques visages.
Nos 2 presentateurs sont plus que choques et ne comprennent pas leur engouement.
Ben moi aussi, j'ai du mal je dois dire.

Voila comment se termine ce reportage.
J'espere que ca vous aura plu et surtout instruit.
C'est pas tous les jours qu'on voit ca meme sur le net !

Le Japon, c'est vraiment un drole de pays, je vous le dis.
On est jamais au bout de ses surprises !

23 Comments:

  • At 4:10 PM, Blogger The Jedi said…

    Et elles deviennent quoi après avoir bousillé leur adolescence ces jeunes demoiselles ? Parce qu'en les voyant là elles ont l'air perdues et plus qu'incompétente alors bon ... y'a ptête des rescapées.

     
  • At 4:41 PM, Anonymous Anonyme said…

    Prochain article sur la Ebi-chan mania?

     
  • At 5:34 PM, Anonymous Plumy said…

    Depuis une semaine j'était trés impatiente de la suite de ce reportage ;D
    Argh, les gamines, elles étaient si mignonnes, c'est un peu du gachis oui...
    Bon, aprés la télé comme partout, ça modèle la realité comme ça veut et je doute qu'elles passent reellement leurs journées à danser le para para, mais....Tout de même hein, un bon moments? XD...

    Mais toutes les yamambas ne sont apparement pas peinturlurées en blanc? Cheveux roses and coe me dérangent pas, j'aime même, mais c'est surtout le maquillage de clown qui me choque XD...

     
  • At 7:25 PM, Blogger Maëva said…

    Merci pour ces deux post et cette emission que j'ai ratée ! Depuis le temps que je me pose des questions sur elles quand je les croisent à Shibuya. Un vrai zoo ambulant ces nanas, de la folie !

     
  • At 11:59 PM, Anonymous aotsuki said…

    merci Vincent. Tes reportage video sont toujours aussi simpa. Ca fait plaisir de voir ça, car comme tu le dit :C'est pas tous les jours qu'on voit ca meme sur le net !
    merci a+

     
  • At 3:00 AM, Anonymous Orlane said…

    berk berk berk!!!!!! sa a lair degueu ce qu'elle mange, en + sa se prend pour une fille et sa se lave pas! aaaaaaaa! je vais mourir lol, au moins on sait ke c pas les francais ki st les + crades ^^
    bravo pr ton blog Vincent!!! continue!

     
  • At 3:27 PM, Anonymous Anonyme said…

    Cette mode reste quand même très minoritaire, la plupart des Japonais trouvent ça affreux aussi ;) Ces demoiselles ont sûrement eu une enfance difficile, ont été laissées de côté, et veulent pouvoir appartenir à un groupe et se faire enfin remarquer. Après tout - je vais pas me faire des amis - mais on peut un peu rapprocher ça - dans un tout autre esprit - au style gothique par exemple, qui reste incompréhensible pour une majorité de personnes...

     
  • At 9:21 PM, Anonymous Pascal.B said…

    Le ministère qui gère l'éducation nationale devrait éditer une brochure informative sur le conséquence d'appartenir à ce genre de cercle. ATTENTION, jeunesse en danger ! Surtout pour les moins de 14 ! C'est vrai quoi !
    Personnellement, j'aurais du mal à gober que ma gamine risque de gacher son avenir à cause de ce type de cercle.
    Même la plupart des Gothiques que je connais sont à la fac ou travaillent (en majorité, dans le milieu du spectacle).
    Le coté exutoire, ça peut se comprendre mais de là à amputer son avenir y à une marge...
    Oui vraiment, j'ai le coeur qui se renverse quand je voit des "bouts de choux" comme elles.

     
  • At 11:14 PM, Anonymous Tsuki said…

    Waah !! Merci pour cet article Vincent ! J'étais morte de rire pour certains passages ! Surtout pour le zoo en fait XD C'est clair qu'on ne peut voir qu'elles avec leus couleurs toutes flashis XD On dirait vraiment des bêtes de foire XDDD
    Mais je n'arrive pas du tout à comprendre cet engouement. Certaines yamambas ressemblent vraiment à des babouins.
    Elles ne font rien de leur vie mais c'est peut-être ce qu'elles appelleront plus tard "une erreur de jeunesse". Mais là.... ce sera un peu trop tard ^^

    J'ai pas mal de peine pour les gamines ! Pourquoi leurs parents ne les surveillent pas plus ? Il sera trop tard quand ils se rendront compte de ce qu'elles seront devenues ! Non mais franchement !

    Ooh, sinon, c'est vrai qu'elle est toute mimi Ebi-chan *o*

     
  • At 11:54 PM, Anonymous Sadness said…

    T'y vas pas un peu fort Vincent en les traitant d'animaux ?

    Enfin, on s'étonne de ce phénomène au japon, mais en France, on a l'équivalent... (j'entends par là les gothiques) (Je ne parle pas de leur façon de vivre, mais de ce maquillé...)

     
  • At 12:26 AM, Anonymous Anonyme said…

    Mais au moins les gothiques ils flashent moins^^.
    Bon c'est vrai que les gamines de 12 ans, c'est un peu (même beaucoup) trop.
    Franchement quand elles font ça on dirait qu'elles ont perdues un pari pour se...non pas maquiller...se peindre comme ça.

     
  • At 6:16 PM, Anonymous Kurisu said…

    Vincent> merci pour ce reportage tout de même assez choquant.

    Concernant cette mode (mais aussi les autres, style gothic lolita), j'y retrouve personellement une touche de non-conformisme volontairement révolutionnaire. A savoir que la société japonaise se base (un peu trop) sur le conformisme et l'absence d'individualisme(le fameux "tatemae").
    Ce n'est pas un mal de se revolter contre les "valeurs" des parents (voire de la société toute entière), mais comme souvent au Japon, cette révolte est ici poussée à l'extrême.

    Une question subsiste: que vont devenir ces filles une fois l'âge gyaru passé?
    Je pense pas vraiment qu'elles puissent se faire employer dans une société, étant sans études etc. Elles ne correspondent pas non plus à l'idée d'épouse idéale que se font beaucoup de salarymen. Donc que leur reste-t-il?
    Baito et emplois en tant que freeters, hostess, voire hostess dans des salons encore plus poussées (soap, et j'en passe).
    C'est quand même chèrement payé pour s'être amusées dans sa jeunesse...

     
  • At 6:28 PM, Anonymous zorlan said…

    Et ensuite elles font quoi de leur vie ?

     
  • At 10:09 PM, Blogger Vincent said…

    Eh bien comme le dit si bien Kurisu, elles finiront leur reste de vie a faire des baitos (emplois paye a l'heure qui ne requiert aucune competence).
    Mais le probleme des japonais c'est qu'ils ne connaissent pas l'epargne et ne savent pas gerer leur argent a bon escient.
    Malheureusement, toute la jeunesse actuelle ne vit qu'au jour le jour et la plupart de ces gens ne pensent qu'a gagner leur argent d'une journee pour aller le depenser dans un sac ou dans une soiree a se bourrer.
    Triste verite.

     
  • At 1:34 AM, Anonymous KaeS said…

    Je trouve que vous allez loin avec les gothiques, ça n'est pas vraiment comparable.

    La plupart d'entre eux ont une vie sociale, mais aussi professionnelle, ils font des études, et sont généralement très cultivés.

    Entre les gothiques et les yamambas, il n'y a de commun que le look volontairement exubérant, et encore, parce qu'on peut-être gothique sans être excessif, tandis que yamamba non.

    Après, si vous trouvez à redire sur cela, je crois que vous parlez de choses que vous ne connaissez pas et que vos avis sur les gothiques sont des préjugés basés uniquement sur le physique.

    On devrait peut-être prendre un peu de distance vis à vis des yamambas, l'image qu'en donne ce reportage est peut-être un poil excessive.

     
  • At 9:42 AM, Blogger Vincent said…

    KaeS, je ne connais pas assez les gothiques pour en parler mais comme tu le dis (pour le peu que j'ai rencontre : un couple avec leur enfant), ils n'ont rien avoir avec les yamambas cites au dessus, ca c'est sur.
    Par contre, ce reportage montre bel et bien la verite.
    Attention a ne pas tout mettre dans le meme sac quand meme. Les yamambas montrees ici sont celles qui consacrent toutes leurs vies dans la communaute. On parle bien de la communaute et de rien d'autres.
    Ensuite, il se peut que certaines yamambas aient une vie differente meme si moi personnellement j'en doute.

     
  • At 2:43 AM, Anonymous Sadness said…

    Kaes tu le dis toi même, certains jugent les gothiques juste sur ce qu'ils ont vus, sans les connaitre.

    Je pense que c'est pareil avec ce reportage, on juge les yamambas (le mot "animal" mais bien déplus...) sansa les connaitre.

    D'ailleurs, je ne vois même pas pourquoi on "juge" tout simplement quelqu'un...

     
  • At 11:30 PM, Anonymous kitsuney said…

    franchement quand j'etais à tokyo, j'en ai vu des pas mal aussi,
    faut que je remette la main sur ma video faite à shibuya by night

     
  • At 8:46 AM, Anonymous lilie said…

    Je ne tiens pas à défendre les filles dans ce reportage, mais j'ai une petite critique à faire à propos de ton post, rien de méchant (d'ailleurs, c'est ton blog donc tu donnes ton avis, cependant...).
    Le fait est qu'il existe aussi des plusieurs "communautés" comme ça en France. Bon, évidemment ce ne sont pas des sectes comme on dirait dans ton reportage.

    Il y a 2 grosses catégories : celle du physique et celle du mental (et parfois les deux mélangés, ce qui donne un semblable de ces gamines).

    Parlons du mental, le plus courrant. Les gens qui arrêtent les études tôt et qui préfèrent se bourrer la gueule tous les soirs, par exemple. Y en a beaucoup en France, non ? C'est pareil que ces filles.

    Le physique, oui, il y a des gens en France (et même dans des autres pays) qui portent des cheveux synthétiques de toutes les couleurs, qui ont des vêtements flashys en superposant des couches et des couches, qui se maquillent trash, etc... et qui cherchent parfois à leur ressembler pour être originale. Quasiment tous les ados-jeunes adultes (à partir du collège jusqu'à 25 ans, peut-être) cherchent à être originale d'une façon ou d'une autre et y en a qui en ont plus besoin que d'autres. Et il existe beaucoup de ces personnes avec un style relativement poussé quand même. Moi même ça m'étonne quand je n'en vois pas dans la rue, mais y en a vraiment un sacré paquet. Bon, ça en reste certes une minorité.

    Là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est que tu n'arrêtes pas de les dévaloriser. "Qu'elles sont moches" qu'on pense après avoir lu ton article. Cependant, la "beauté" est différente pour tout le monde.
    Si tu aurais dit "Regardez comme elles sont belles" ou rien dit du tout, chacun aurait eu son avis qu'ils soient bon ou mauvais mais certaines personnes aurait trouvé peut-être ça mignon? Qui sait? (J'avoue que c'est assez difficile parce qu'on est pas habitué à tellement d'excentricité.) Parce que la beauté se discute, et que c'est mieux quand tout est beau, non? :s

    Moi j'ai découvert ces filles là y a très longtemps avec des images sur le net, et j'étais choquée (sûrement parce que j'avais pas vu beaucoup de personnes aussi originale). Et puis après j'ai vu des filles qui avaient les cheveux roses, je trouvais ça plutôt mignon.
    Des filles qui avaient un style vestimentaire particulier, etc... et j'aimais bien.
    Et au final, je me rends compte que ces filles dans le reportage ne me choque pas vraiment.
    En fait, c'est comme une grenouille qu'on met dans l'eau chaude, enfin tu dois connaître l'histoire.

    Pour un autre exemple, les piercings il y a quelques années, on trouvait ça affreux en France. Maintenant, c'est devenu quelque chose de plus ou moins banal (tout dépend des piercings après).

    Les dreads, c'est pareil. Y en a qui trouvent ça beau, et d'autres qui trouvent que ça ressemblent à des crottes.

    En ce moment, ce qui se fait un p'tit peu plus entendre (et qui se fera de plus en plus entendre d'ailleurs) ce sont les amputations de membres (y a aussi les gens qui se coupent des morceaux d'oreille ou qui se coupe la langue en deux, t'as dû en entendre parler non?) et tout ça simplement pour l'esthétisme. Tout le monde est écoeuré à cet idée, pourtant il y en a qui se le font, et de plus en plus de personnes, et un jour ça deviendra peut-être banal, qui sait?


    En tout cas ce que je voulais dire avec mon post c'est que c'est un phénomène de mode et que dans 100 ans peut-être, les gens hurleront de rire de vous d'avoir écrit ça.
    (Les femmes avoir un cerveau? "AHAHAH" qu'ils disaient y a quelques siècles. "AHAHAH" quand on pense des hommes de cet époque.)

    Phénomène de mode, quoi.


    PS : Au fait, le POSCA (feutre qu'elles utilisent), c'est de l'acrylique. Et c'est impossible à enlever sur n'importe quoi. Heureusement que la peau a des cellules qui meurent et de nouvelles qui réapparaissent.

    PS2 : J'me suis pas relue et il est relativement tard, donc il est possible que parfois j'ai raconté n'imp, mais là j'vais au pieu.

    PS3 : Wah, j'viens de t'écrire un pavé en près d'une demi-heure je crois.

    Bonne continuation en tout cas, il est super ton blog!! ;)

     
  • At 2:24 AM, Blogger Fen said…

    Je suis peut-être le seul mais ce que font ces filles ne me choque pas du tout.
    Elles se cherchent une identité, donc elles s'opposent au formatage et aux conventions. La société traditionnelle japonaise bride tellement la personnalité individuelle qu'un contre-courant comme celui-ci va forément tomber dans l'extrême.
    Si on doit comparer ça aux gothiques de chez nous c'est pas sur l'extravagance du look mais sur le choix des symboles et de l'imagerie : les goths ont une souvent imagerie sataniste/anti-cléricale par opposition à nos sociétés européennes de tradition catholique, là elles ont le visage noir à l'opposé des geishas qui se peignaient le visage en blanc, les couleurs flashy à l'opposé de l'austérité des traditions zen, etc... Elles trouvent sans doute ça beau (ou mignon) parce que c'est anti-conformiste tout simplement, et pour ça j'ai plus de sympathie pour elles que pour les salarymen en costard qui n'ont comme seul but dans la vie que de faire plaisir à leur supérieur dans l'espoir d'avoir une promotion et y sacrifient sans s'en rendre compte leur vie privé et leur personnalité.
    Ce qu'elles feront de leur vie après ça ? Je ne pense pas qu'elles soient en echec scolaire et familial parce qu'elles rejoignent ce mouvement, mais plutot qu'elles le rejoignent parce qu'elles sont en situation d'echec. En tous cas elles ont l'air de bien s'amuser, vaut sans doute mieux ça pour elles que de se jeter sous une rame de metro parce qu'elles ont une vie de merde, pas de diplomes, pas d'amis et une situation précaire à vie, non ?

    PS : le Posca c'est de la gouache, c'est lavable à l'eau.

     
  • At 12:44 AM, Anonymous Kupi° said…

    Je crois que le phénomène yamanba m'amuse plus qu'il ne me choque ^^"
    Ce qui fait un peu pitié c'est de voir qu'il y en a certaines qui sont 'à la dérive' comme Aya et Yuka..
    on sait pas trop si elles se foutent d'être sans le sou ou si elles le cachent en faisant partie de ces cercles où 'c'est la joie'

    Sinon rien à voir mais est-ce que certains connaissent les titres de musiques qui sont utilisées dans ce reportage? Y en a que j'aime bien..=)

     
  • At 8:57 PM, Anonymous Kitty said…

    Je reviens d'un petit voyage a Tokyo et je tombe sur ton blog, super! j'admire ton investissement! J'ai vu quelques gyaru a Shibuya mais elles étaient quand mm bcp bcp plus soft!
    petite correction sur les feutres qu'elles utilisent, les posca. ce sont des feutres a base d'eau, pas de vrais marqueurs... J'en utilise (pr dessiner :p pas pr me maquiller!) et ca par très facilement sur la peau. Evidemment, n'ayant pas étés concus pr cet usage je ne recommande a personne de se peinturlurer le visage avc! Mattane! ^.^

     
  • At 11:30 AM, Anonymous Anonyme said…

    C'est bien beau tous sa, mais comment elle fait pour s'acheter des vêtm,ens ces filles. Elle ne disent pas si elle travail. Si elle travaile elle doit pas aller comme sa au travail. ^^'

     

Enregistrer un commentaire

<< Home