Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

30.1.06

Fatigue de ne rien faire


Une fois n'est pas coutume, cette semaine, je voudrais vous parler un peu du tavail dans les grandes entreprises japonaises.

Attention! Je ne veux pas faire de generalite.
Le cas que je presente ici, est le cas de grandes entreprises ou groupes.
C'est ce que je vis quotidiennement et d'apres plusieurs de mes connaissances, nous sommes tous d'accord pour partager le meme avis.

Parlons tout d'abord de l'initiative japonaise dans les entreprises.
Lorsque j'ai commence a travailler au Japon, je me suis rendu compte qu'au niveau de mon metier, que plusieurs choses pouvaient etre ameliorees ou changees.
J'ai donc propose mes idees a mes superieurs, j'ai depense beaucoup d'energie pour essayer d'en venir a mes fins mais malheureusement tout etait vain.
Quelle frustration ce fut pour moi lorsque l'on m'a dit a plusieurs repliques que mon travail etait defini et que mes idees ne sont pas les bienvenues.
Je dois me contenter de faire mon travail tout simplement.

On m'a fait comprendre qu'il y avait une personne qui etait payee pour reflechir a la mise en place de nouvelles idees ou d'ameliorations.
En gros, n'essaie pas de faire le travail de ton voisin !
Au final, on se retrouve un peu enferme dans son travail et c'est assez frustrant.
Il faut executer et s'en tenir a ca.
Meme a l'heure actuelle, j'ai toujours du mal a l'accepter mais je fais avec.

Ensuite, un autre point, c'est la reactivite !
Rien de plus fatiguant psychologiquement que de travailler dans une boite japonaise.
Pourquoi ?
Tout simplement car chaque idee ou chaque chose doit etre decidee par son superieur.
Vous me direz, oui, mais en France c'est pareil.
Oui mais non, car ici, ca va beaucoup plus loin.

On perd un temps enorme a demander a son superieur si on peut faire si ou ca.
Meme pour des choses simples, qui n'ont aucune importance a vos yeux, comme par exemple demander si on peut utiliser cette imprimante pour sortir ses documents.
Alors il suffit que personne ne soit la, alors vous perdez un temps enorme pour une chose insignifiante.
Cela peut prendre des jours pour des choses qui peuvent etre reglees sur le champ.
On aime prendre du temps pour valider.
On ne veut pas d'imprevus, on deteste les imprevus !
Il faut eviter tous les imprevus.
On aime la routine (sensation de confiance) mais des qu'il y a des imprevus (car oui, la vie est faite d'imprevus), alors, c'est la catastrophe.

Ce qui m'emmene a vous parlez du fameux cliche que nous tous occidentaux avons des japonais, c'est a dire : travailler comme des fous.

Alors je dois vous dire que ce cliche est bel et bien bidon en effet.
Les japonais ne sont pas des bosseurs assidus, non.
Comme je le disais plus haut, on perd beaucoup de temps dans les decisions.
Les journees ne sont pas tout aussi productives que l'on pourrait le penser.
Productivement parlant, on tourne au ralenti, a 50% de notre capacite morale.
On est donc pas fatigue pour la surchage de travail mais par le temps reste au bureau.

Car vous pensez bien que pour faire la meme charge de travail dans la meme journee, il vous faut au moins le double de temps.
C'est pourquoi en general, un employe de bureau commencera son travail a 10h pour rentrer a 9 ou 10h.
Les heures sup' bien entendues n'en parlont pas.
On estime que tout cela fait partie de la motivation pour son travail.

On aime rester au bureau pour montrer donc que l'on aime son travail et que l'on s'y investie a fond.
Donc "rentrer tard" fait bien aupres des autres.
Certains vont meme attendre que les autres partent pour partir encore plus tard qu'eux.

Finalement, on se retrouve plus fatigue a ne rien faire qu'a se donner a fond dans son travail.
Quelle frustration de ne pas pouvoir etre ecoute ou de ne pas pouvoir parler de ses idees, surtout quand on s'apercoit que beaucoup choses pourraient etre ameliorees simplement.

Je m'arrete ici pour aujourd'hui.
Il y a beaucoup a dire mais j'en garde pour les prochaines fois.

edit: on me le demande souvent et je ne l'ai pas dit mais je suis enseignant dans une grande societe japonaise. voila !

17 Comments:

  • At 11:31 AM, Anonymous Okayama said…

    Salut Vincent,

    ce qui serait intéressant c'est de voir quel temps met une entreprise francaise (nombres d'heures de travail des employés impliqués dans le projet)a réaliser la même prestation qu'une entreprise japonaise ! Je crois aussi que les japonais "restent" beaucoup au bureau...pour rien...

     
  • At 6:26 PM, Anonymous cedsoe said…

    salut
    dans l'entreprise ou je travail,comme dans beaucoup d'autre,les idees nouvelles sont les bienvenues.
    moi je ne fais plus part de mes idées a mes superieurs,car systematiquement...bizarement,les idees viennent d'eux,(ce sont des voleurs).
    ca aussi c'est super frustrant.
    au fait vincent,si tu le veux bien,peux me dire quel metier tu fais.
    merci

     
  • At 7:59 PM, Blogger Vincent said…

    j'ai edite mon message. je suis enseignant.

     
  • At 1:53 AM, Anonymous sandrine said…

    question: est ce que chez les jeunes japonais, l'envie de ne plus avoir un emploi a vie est t'il encore present ou les choses sont t'elles redevenues comme avant??

     
  • At 9:21 AM, Blogger Vincent said…

    Les jeunes japonais vivent plus au jour le jour a present. Ils savent que les boulots a vie disparaissent de plus en plus.
    Ici, il est facile de trouver des petits-boulots et certains preferent vivent de ca.
    On est donc loin des annees 80 ou on se donnait a fond pour garder son emploi.

     
  • At 5:52 PM, Anonymous Zorlan said…

    Et un étranger au Japon comment faire pour rentrer dans le moule ? Trouver un job labas ca doit etre plutot dur dur non ?

     
  • At 10:41 PM, Blogger Vincent said…

    Eh oui Zorlan, pas facile du tout comme je le dis justement.
    Je ne m'y fais toujours pas.
    Rien a voir avec les expatries qui bossent avec leurs compatriotes.

     
  • At 6:24 PM, Anonymous france-japon.net said…

    Oui, Vincent...

    Merci de ce témoignage intéressant sur la vie en entreprise au Japon.

    Sur le forum de france-japon.net, il y a une rubrique qui s'intitule "travailler au Japon". Ce serait bien si tu acceptais d'y mettre ton article (ou un extrait).

    Il y a aussi une rubrique de présentation des blogs sur le Japon!

     
  • At 2:23 AM, Anonymous lanfeust said…

    On en apprend tous les jours...moi qui pensait qu'au Japon c'était du 200% toute la journée pour montrer qu'on est heureux de bosser (les loisirs, berk!), qu'il fallait etre réactif et autonome...etc.
    Je suis étonné, vraiment...ils sont moins productifs que nous, en fait! J'avais vu le schéma que tu décris dans 1 manga, GTO, mais je pensais que l'auteur exagérait histoire d'avoir la mise en scène facile et dénonciatrice de la société...
    Bref, continue comme ça!

     
  • At 6:28 PM, Anonymous Anonyme said…

    Vincent, je lis souvent ton blog et c'est la premiere fois que j'interviens!
    Je pense vraiment qu'il ne faut pas generaliser. Peu-etre tu interpretes mal le comportement de tes colegues. Je pense justement tout a fait l'inverse de toi. je bosse a tokyo, dans une boite de web design, en tant que creatif. On me laisse carte blanche sur presque tout mes projets, on me donne un minimum de contrainte, on me fait confiance, je pense que c'est d'ailleurs pour ca que l'on m'a engage, car je sais prendre des risques, qu'en effet, certains autres de mes collegues ne savent pas prendre.
    Niveau masse de travail ,je suis pas d'accord. je commence a 9H le matin et je finis au plus tot a 21H le soir, quand il n'y a pas trop de boulot. sinon c'est 23H maxi parce que j'habite assez loin.
    Tout les employes de ma societe s'investissent enormemement dans leur boulot, passent leurs week-end a la boite et beaucoup dorment sur place.
    Beaucoup de mes collegues sont la pour m'aider, parce que je suis encore assez mauvais en japonais...MOn voisin passe des fois plus d'une heure a m'aider...
    Il n'y a absolument aucun sentiment de concurence, ni de challenge...
    Bref...je ne veut pas m'etendre..mais pour resumer, il ne faut pas generaliser a chacune de ses nouvelles experiences..sinon on a pas fini...
    Bon courage dans ta boite et si ca ne te convient pas, tu peux en chercher une autre, non ? il y a beaucoup de travail ici a TOkyo !

     
  • At 6:28 PM, Blogger Axel said…

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

     
  • At 8:33 PM, Blogger Vincent said…

    Heureusement que je dis bien au debut que je ne fais pas de generalite.
    Ce que je dis, c'est ce que je vis mais c'est aussi ce que certains de mes amis aussi vivent, en tant qu'enseignant.
    Ce que tu vis est different et prouve bien qu'en effet, on ne peut faire de generalite.

     
  • At 5:18 PM, Anonymous lamesan said…

    salut,
    j'ai vu un reportage il y a qqs annéées qui parlait du travail au japon (notament des probleme de sante lié au travail, type ulceres)et ils disaient que le travail etait tres stressant (une hierarchie tres dure, qui vous pousse), mais en contre partie un productivitée tres faible.ils disait qu'un francais faisait le meme travail en 8h quand il en faut 12 ou 13 pour un jap.
    et que efectivement, ne pas partir tard (meme si on a pas vraiment de boulot) etait tres tres mal vu.

    ca corobore asse ce que tu dis;)

    pour ce qui est de l'intervention de notre ami anonymous, il est dans un metier plus creatif, donc certainement plus "libre".

     
  • At 6:49 PM, Blogger Vincent said…

    Tout a fait lamesan !
    Tous les designers en tout genre que je connais (francais et japonais) ont plutot la vie cool mais faut pas oublier que ce sont des metiers jeunes et que beaucoup donnent de leur temps gratuitement par pur plaisir et ca, c'est tout benef pour les boites, mais c'est valable aussi bien en France aussi.

     
  • At 12:38 PM, Anonymous Anonyme said…

    Je travaille au Japon dans un contexte assez different puisque c'est la restauration. Je dois dire qu'ici personne ne fait semblant de travailler, les horaires sont tres chargees (12h a 15h par jour suivant les personnes). Les japonais avec qui je travaille dorment en moyenne 4/5 heures par nuit. Le salaire n'est pas si eleve que ca. Voila un autre point de vue. Attention, dans ton article, ca fait bizarre de lire "Je ne veux pas faire de generalite." et puis trois paragraphes plus loin "Ce qui m'emmene a vous parlez du fameux cliche que nous tous occidentaux avons des japonais, c'est a dire : travailler comme des fous. Alors je dois vous dire que ce cliche est bel et bien bidon en effet."

     
  • At 6:10 AM, Anonymous Anonyme said…

    hello!
    mon cas est un peu différent mais je retrouve certains côtés : j'ai fait un stage dans un labo dans une ville pas loin de Tokyo et je n'ai pas trouvé que c'était d'une productivité folle pour le nombre d'heures restées au labo (10h-22h, voire même plus pour certains). Il y a même un post-doc japonais qui est venu pendant une semaine au labo alors qu'il n'avait rien à faire et quand je lui ai dit de se barrer, il m'a expliqué que même si un Japonais n'a rien a faire, il vient quand même au boulot au cas où il trouverait qqchose a faire. Je pense que la vraie raison était plus liée au fait que le chef d'équipe était présent (grosse pression non-exprimée dans l'équipe de travail)...Mais pas pour moi, en tant qu'étrangère, j'avais bcp de droits sur mes horaires. Même si c'était très bien vu que je reste au labo certaines nuits...

     
  • At 4:36 PM, Anonymous Anonyme said…

    Salut a tous,
    Je n'ai jamais travaillé au Japon mais en tant que touriste ce qui m'a impressionné. C'est l'organisation. Exemple : Au restaurant attente très faible et service irreprochable meme dans les petits restau. Les serveurs sont presents pour tout le monde. La poste pas d'attente meme en heure de pointe. La gare pareil. Et pourtant quand on les regardes il n'ont pas l'air très vif. Je suppose donc que c'est le resultat d'un suivi stricte des procedures et d'une bonne repartition des taches...Je pense que ce mode de fonctionnement lent et procedurier n'a pas que des mauvais cotés...

     

Enregistrer un commentaire

<< Home