Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

4.6.07

Le braille au Japon


Lorsque je suis arrivé à Tokyo, j'ai été surpris de voir tant de non-voyants dans les rues qui prennent les transports en commun aisément.
Je pense que le fait que le braille soit répandu y est pour quelquechose.
En regardant autour de soi, on se rend compte que le braille est assez présent, que de nombreuses inscriptions sont présentes un peu partout surtout dans les lieux publics.

Le lieu où l'on trouve le plus de ces inscriptions, c'est incontestablement dans les gares.
Alors que dans de nombreux pays, les non-voyants sont mis de coté, au Japon on a pensé à leur faciliter la vie depuis déjà de nombreuses années.

Rien qu'au guichet, on peut voir que des inscriptions sont présentes, expliquant quelles sont les pièces à introduire.




Une fois dans la gare, suffit de regarder parterre et de s'apercevoir que certaines dalles sont différentes des autres.
Généralement de couleurs jaunes ou grises, celles-ci ne sont pas plates et comportent des points ou des bandes.

Là aussi, nous avons à faire à un systeme de braille.
Je ne connais pas le système clairement mais en y regardant de près, on comprend que chaque dalle à une signification particulière.
Les dalles à pois indique un choix entre plusieurs directions alors que les dalles à bandes indiquent un chemin.
Certaines indiquent un stop comme celles au bord du quai.






Ces dalles spéciales sont un peu partout dans la gare comme devant les ascenseurs ou encore devant les escaliers.
Les non-voyants peuvent donc utiliser ces repères pour se diriger jusqu'au quai ou encore vers la sortie.
C'est vraiment un système tres ingénieux.

Au niveau des ascenseurs, là aussi, des instructions en braille sont affichées.


En général, la moindre instruction est disponible en braille.
Tout comme les téléphones publiques comme vous pouvez le voir.


Et cela va même jusqu'au distributeur de boissons.

Concernant les produits quotidiens, les inscriptions sont plus rares mais sont présentes sur la bière par exemple.
C'est le mot "sake" que l'on peut lire, ca permet de savoir au moins si ce que l'on boit est alcoolisé ou pas.


Autre chose intéressante.
En regardant les packs de lait, on se rend compte qu'il y a une petite encoche à l'opposé de l'ouverture.
Ce n'est pas pour faire beau mais justement pour indiquer aux non-voyants où se trouve l'ouverture de la bouteille.


La plupart des japonais à qui j'ai demandé ignoraient la chose.
Pour les briques de jus, ce n'est pas une mais 2 encoches que l'on trouve.
Ce système est utilisé par la plupart des grandes marques de distribution mais toutes ne le font pas systématiquement (du moins pas encore).
Cela va même plus loin avec certaines bouteilles de shampooings ou de produits d'entretiens qui ont des bouchons un peu spéciaux faciles à reconnaitre au toucher.

Ce système d'encoche est finalement assez répandu lui aussi, surtout sur les cartes prépayées.
J'avais cru comprendre que c'était 1 encoche pour les cartes de telephones et 2 ou 3 pour les cartes de bus et train mais il semblerait que tout cela ne soit pas réglementé.


Il faut encore que je résolve cette énigme.

26 Comments:

  • At 10:31 AM, Anonymous Tsuki said…

    Merci beaucoup pour ce post :D Tu as répondu à une de mes grandes interrogations depuis que je suis à Osaka même si j'avais une petite idée de la réponse depuis quelques temps : "C'est quoi ces bandes jaunes par terre ???"

    J'avais bien pensé que c'était pour les non-voyants à un moment car j'ai cru lire les kanji pour "non voyants" mais je n'étais pas sûre.

    Moi aussi j'avais remarqué que le braille était beaucoup présent au Japon. Je n'ai à ce jour pas rencontré beaucoup de personnes non voyantes mais c'est un système très ingénieux. Je ne savais pas du tout pour les cartes de bus/train et encore mois pour la brique de lait O__O

    J'ai beaucoup appris aujourd'hui :D
    サンキュー :D

     
  • At 12:04 PM, Anonymous Naoko said…

    Très organisé en effet.
    A propos des bandes jaunes par terre, dans certains quartiers, elles sont même présentes dans toutes les rues pour faciliter les déplacements des aveugles (personnellement, "je n'ai pas peur" du terme et ne vois pas pourquoi on sacrifie à certains euphémismes ? J'ai une cousine aveugle, elle se dit elle-même "aveugle"), de même que les signaux sonores aux passages piétons.
    Ce serait mieux que tu résolves cette énigme...

     
  • At 3:02 PM, Anonymous Kosmos said…

    Super article Vincent!
    J'ai une amie d'uni aveugle, je vais le lui faire lire, histoire qu'elle n'ait pas peur d'aller au Japon. ;)

    Plus sérieusement, c'est vraiment ingénieux de leur part.
    Chez nous, je remarque qu'il reste encore pas mal de progrès à faire.

     
  • At 4:33 PM, Anonymous chinuy said…

    La France aussi fait des efforts afin de rendre le plus pratique possible la vie des aveugles des systèmes similaires font leur apparition dans les lieux publics ^^ mais j'avoue que le Japon a un petit train d'avance lol

     
  • At 6:50 PM, Anonymous Anonyme said…

    Les bandes jaunes sont une des premières choses que j'ai remarquées en venant au Japon, et j'ai trouvé ça génial!
    Une fois dans la gare de Hakata, il y avait même une équipe qui testait ces bande: une personne avait un bandeau noir sur les yeux et une canne, et celle à côté prenait des notes.

    Je ne savais pas pour les encoches dans les cartes et briques de jus, en effet c'est ingénieux.

    Tu pourrais aussi parler de toutes la voix que l'on entend partout; il y a surement un rapport. Encore à la gare de Hakata, en entrant aux toilettes une voix nous dit qu'on vient d'y entrer par exemple. Après, les musiques aux passages piétons, le chauffeur qui annonce toute les stations dans le bus...

    Par contre, pour les personnes en chaises roulantes, ça n'a pas l'air d'être le top au Japon.

     
  • At 11:10 PM, Anonymous Laurent said…

    Je pense que pour les personnes en chaises roulantes il y a beaucoup de choses interessantes a Tokyo. A tous les carrefours, les trottoirs sont abaisses systematiquement pour le passage des chaises roulantes. Il y a toujours des ascenseurs dans le metro et si,eventuellement, il n y en a pas il existe un systeme qui permet aux personnes handicapes de monter ou de descendre les escaliers avec leur fauteuils. Il y a du personnel specialise qui s en occupe sur place. La plupart des bus sont "non step bus"- pas de marche- qui permet d acceuillir plus facilement les personnes a mobilite reduite.Globalement a Tokyo, pas de trop de problemes pour une persone en fauteuil...

     
  • At 11:13 PM, Blogger Nes said…

    Vraiment ingénieux ^^ C'est un beau geste d'installer tout ça (quand on sait que peu de pays sont avancés sur ce plan).

    Sinon je ne savais pas non plus pour le coup des encoches. Merci pour cet article ^^ tu nous en apprend beaucoup !!

     
  • At 11:14 PM, Anonymous Laurent said…

    Je me posais aussi une question.
    Pourquoi dans le metro, il y a une voix feminine pour annoncer le train en voie 1 et une voix masculine pour la voie 2. Est ce pour aider les non-voyants ?

     
  • At 12:41 AM, Anonymous Phill said…

    Dans quels pays, les "non-voyants", comme vous dites aimablement, sont "mis de côté" ?
    Vous avez des exemples précis ?

    Certes, au Japon, plein de systèmes sophistiqués, rendus possibles par la technologie moderne, sont mis en place... mais il me semble que ce genre de sytèmes participe aussi largement d'une politique plus globale de sécurité au Japon, où il y a une sorte d'obsession omniprésente et pleine de fantasmes de la sécurité... Je me souviens de tous ces insignes, consignes, etc. écrites ou énoncées partout ! une sorte de paranoïa ambiante.
    Quant à la conscience ou prise en charge réelle, affective, sensible et sociale des personnes aveugles ou handicapées, il y a plein de pays, certes dénués de la technologie japonaise, mais où ces personnes-là ne sont pas "mises de côté", mais sont largement aidées, aimées, sans hypocrisie ni pitié, et parfois même très hautement considérées, comme dans beaucoup de pays arabes ou africains.

     
  • At 5:16 AM, Anonymous somnambule said…

    et bah ? même pour les cannettes.
    enfin pour ce truc des dalles, la france devrait faire un effort en effet.
    j'imagine que leur systeme de Braille est différent de notre model occidental.

    @tsuki : écrit 39, çà ira plus vite :p

     
  • At 8:17 AM, Anonymous kmelia85 said…

    Je suis très agréablement surprise. La France ferait bien de prendre exemple sur cet aspect du Japon. Les bandes à relief au sol, c'est vraiment une bonne idée.
    Je pense que si j'étais aveugle, j'apprécierais le fait de pouvoir me déplacer seule, sans avoir à dépendre de quelqu'un.

     
  • At 3:46 PM, Blogger Jeff said…

    Bien d'accord avec vous deux, la france devrait copier ca :)
    Je n'avais jamais fait attention à ce genre de chose auparavant mais le système Japonais est ingénieux.

     
  • At 4:50 PM, Blogger Patrick Viney said…

    Très bon article, Vincent, merci beaucoup ! Il y a quelque temps, je m'étais posé la question de comment fonctionnait l'écriture en braille avec la langue japonaise. J'étais finalement tombé sur un site qui expliquait que chaque signe (composé de 6 picots au maximum) représentait un kana (écriture syllabique). Ces 6 picots sont divisés en deux paries : une partie correspondant à la voyelle (a,i,u,e,o) et l'autre correspond à la consonne (k-,s-,t-,n-,h-,m-). Voilà comment le braille a été adapté à la langue japonaise.

    Par contre, je ne sais pas comment font les aveugles chinois qui n'ont pas d'alphabet ni de syllabique...

     
  • At 7:54 PM, Anonymous olaf said…

    Bonjour. C'est très intéressant... et je comprends mieux pourquoi certains jeunes français sont attirés par ce pays, même si tout n'est bien entendu pas idyllique.

     
  • At 8:29 PM, Anonymous Laurent said…

    >Phill; Ma soeur est non-voyante et elle s en tape qu on dise "non-voyante" ou "aveugle".L article de Vincent parle des idees toutes betes-et pas seulement de technologie- qui peuvent aider les gens aveugles au Japon, a Tokyo.
    Ma soeur apprecie beaucoup ces idees et trouve qu il faudrait en faire autant en France.
    J ai du mal a imaginer un pays qui mettrait des personnes aveugles de cote (si j ai bien tout compris ton post)

     
  • At 10:19 PM, Blogger Vincent said…

    Naoko> En fait pour les cartes prepayees, il me semblait que c'etait reglemente, comme 2 encoches pour les cartes de bus mais on en trouve avec 3 encoches, de meme pour les cartes telephoniques, donc gros mystere en effet.

    Anonyme> Concernant les voix dans le train, je ne pense pas qu'il y ait une relation mais ta question m'interpelle et je vais regarder de mon cote.

    Laurent> En effet, concernant les personnes en fauteuil roulant, comme tu le dis, du moins a Tokyo, la plupart des bus sont sans marche et dans le metro ainsi que dans le train, y a toujours moyen de circuler.
    D'ailleurs, c'est incroyable, suffit de dire a quelle station on descend et un agent nous attend a la station devant la porte, c'est vraiment parfait.

    Phill> Ben je pensais a la France, tout simplement.
    Si je parle de ca dans cet article, c'est justement pour montrer cette difference, c'est pas dans le metro de Paris que tu trouveras ca.
    Je parlais ici des deplacements, choses pratiques, aucunement du systeme social, c'est autre chose.

     
  • At 7:16 AM, Anonymous Maxvador #Lecteur Hebdo# said…

    Une fois de plus le Japon me surprend par son ingéniosité, certes la France fait des efforts pour les non voyants mais on a encore du chemin a parcourir...

     
  • At 8:45 PM, Anonymous Anonyme said…

    Tous les aménagements ingénieux, les sytèmes, "les choses pratiques", pour faciliter les déplacements par exemple, dont vous parlez, sont complètement liés au "social"... Sinon, c'est quoi le "social", la société pour vous ?

     
  • At 5:51 PM, Anonymous Arekkusu said…

    Bonjour tout le monde,

    juste une petite précision sur les bandes jaunes. ce n'est pas une spécificité japonaise, en France aussi j'en ai déjà vu (ou ça je sais plus -_-) et à bruxelles où je suis actuellement il y en a pas mal. hier je suis passé autour de la gare centrale c'est le même type de tracé avec des dalles à "trait", à "point, et aussi j'en ai vu une "molle" (dans le sens où c'était mou quand on marché dessus) ce qui je pense indiquait qu'il y avait plusieurs chemins de disponible.

    またね!

     
  • At 11:07 PM, Anonymous Patricia said…

    Article intéressant, et surtout systèmes ignéieux, même si en effet, ça existe un peu aussi ailleurs, moins qu'au Japon apparemment. Mais je ne comprends pas quand vous dites que les non-voyants sont mis de côté dans de nombreux pays... Je me demande vraiment où ? En France, je n'ai jamais vu que les non-voyants étaient mis de côté !

     
  • At 1:50 AM, Anonymous Enishi (NEC) said…

    Des légos géants pour aiguiller les non-voyants, il fallait y penser. Mais pourquoi avoir laissé ces personnes là choisir la couleur ?!

     
  • At 2:36 AM, Anonymous Ch'ti Caca said…

    Effectivement, certaines stations parisiennes sont parsemées de "dalles à boules" près du bord du quai. Malheureusement il s'agit des plus vieilles stations : les nouvelles et les rénovées n'en comportent pas.

     
  • At 11:29 PM, Anonymous Stéphan said…

    Hello,
    Merci de ces informations...
    Je lit ton blog assez souvent, mais je n'ai rien a ajouter en temps normal.
    Là j'en profite pour signaler que ça ne semble pas spécifique au métro, je viens de voir une photo avec des bandes dans la rue sur un blog photo.

    C'est là : http://www.lejapon.fr/blog/
    L'article est titré "Les parapluies de Cherbourg... en plein soleil au Japon".
    Si vous regardez la photo principale de l'article, on voit ces bandes sur le trottoir...

    J'en profite juste pour signaler qu'on dit "Articles précédents" et non "précédant" ;)

     
  • At 9:15 PM, Anonymous Anonyme said…

    Bonjour,

    Les dalles à boules existent dans le métro parisien, mais seulement au bord des quais, et c'est surtout pour ne pas glisser en descendant. Pour le reste, il y a eu un essai de bandes à la gare Montparnasse, appelé d'un nom pompeux (laboratoire de la convivialité), mais pour l'instant, rien n'a été généralisé.
    Par ailleurs, dans certains couloirs des villes japonaises, il y a des haut-parleurs qui émettent un son pour indiquer l'approche d'un mur et le changement de direction en cas de bifurquation. Et bien entendu, la musique aux feux rouges, dont la plus célèbre est celle de la place de la gare à Kyoto, que l'on entend dans Lost in Translation et dans Pompoko.

     
  • At 10:44 PM, Anonymous Claire said…

    Wow c'est génial ! Pour les fauteuil aussi à ce que je vois ! à Paris particulièrement je passe mon temps à gueuler "£µ%¤ mais si on était handicapés ont ferait comment ?" alors que déjà dès qu'on a un sac c'est le drame.

     
  • At 1:07 AM, Anonymous Anonyme said…

    De passage sur ce blog, et cet article :
    Bon, on remarque chez les autres ce qu'on ne voit pas chez soi...
    Depuis un an ou deux, par exemple, dans ma supérette locale Simply (groupe Auchan) à Grenoble, on trouve un certain nb de produits avec codage-Braille en sus du GenCode EAN (à barres)
    Et les marquages en relief et signaux sonores aux traversées de rue ne sont pas inconnus, si malheureusement loin d'être généralisés. Qui le budgetera, that is the question !??
    Pour les Chinois, ils n'ont certes pas de syllabaires, mais la transcription pinyin devrait permettre d'y remedier, même si plus compliqué qu'avec les kanas...

     

Enregistrer un commentaire

<< Home