Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

15.10.07

Koban


Ceux qui ont déjà visité le Japon ont sûrement remarqué ce genre de panneaux


Ces panneaux indiquent que vous êtes devant un "KOBAN 交番".
Ces petits postes de police sont appelés ainsi et sont éparpillés un peu partout dans chaque quartier.
Alors qu'à Paris, ce sont des cafés que l'on trouve à chaque coin de rue, au Japon, ce sont plutôt ces Koban.


Les policiers de ces Koban ne font pas d'enquête ni quoique soit dans ce genre là, non, ils sont plutôt là pour aider les citoyens.
Alors que dans beaucoup petits du monde, les citoyens et policiers ne font pas bonne entente, le Japon est un pays où le peuple et les policiers s'entendent relativement bien.

Le plus grand intérêt des Koban, c'est de rendre service aux personnes qui sont perdues, qui cherchent leur chemin.
Le système d'adresses au Japon étant assez complexe (système de blocs, pas de noms de rue), le Koban offre des plans détaillés de chaque quartier et les policiers les connaissent par coeur ou du moins assez bien.
Toujours tres gentils, très serviables, ces policiers rendent de grands services à la population.
Il m'arrive souvent de demander de l'aide pour confirmer une adresse par exemple.
Une sorte de "point I" à votre service, toujours aimable.

Dans un Koban, on trouve généralement 2 à 4 policiers, 2 restant dans le Koban pendant que les 2 autres font des rondes en vélo.
Ils veillent ainsi à ce que tout se passe bien dans le quartier.
Ils peuvent faire des contrôles d'identité mais ne sont pas des policiers de terrain généralement.

Chaque jour, on peut voir un petit panneau où est inscrit le nombre d'accidents, de blessés ou encore de morts qui ont eu lieu la veille dans le quartier.


Cela peut surprendre au début mais il n'est pas rare de voir plusieurs morts affichés qui sont en général des sans-abris.
En tout cas, l'information est là et je trouve ça très bien.

Enfin, le Koban, cela peut être votre dernière chance au cas où vous perdriez votre portefeuille dans la rue.
Les japonais sont des gens assez honnêtes et n'hésitent pas à rendre ce qu'ils ne leur appartiennent pas.
Le Koban c'est donc aussi un service des objets perdus mais attention ! ceux ci ne sont gardés qu'1 mois si personne ne vient les reclamer.
Il y a donc de grandes chances que vous retrouviez votre portefeuille ici, qui plus est, avec tout son contenu.
Quand je dis "son contenu", je parle même des billets.
J'en ai fait moi-même l'expérience il y a quelques années où j'ai pu retrouver toutes mes cartes (ma carte de résident y était) ainsi que tous mes billets (et dieu sait combien il y en avait).
Je peux vous dire que j'étais bien content de l'avoir perdu ici plutôt qu'à Paris.

15 Comments:

  • At 3:33 PM, Blogger The Jedi said…

    Alors que chez nous la police de proximité est une utopie et les gaz lacrymo la réalité ;-)

     
  • At 5:07 PM, Anonymous Patrick said…

    ouais, bien pratiques ces koban et très serviables ces policiers... Mais quant à retrouver les "objets perdus", "keitai" ou portefeuille, les choses ont tendance à changer très vite au Japon... comparé à une dizaine d'années (époque où je suis arrivé... pardon, mais je parle de ce que je connais), la situation n'est plus la même et les vols ont très largement progressé, même si bien sûr, en comparaison de Paris, la France ou l'Europe en général, le Japon reste un des pays les plus sûrs du monde. J'en ai d'ailleurs fait encore l'expérience moi-même il y a 3 semaines, ayant oublié mon "keitai" (tél.portable) dans un distributeur... m'en étant aperçu au bout de 5 minutes, suis revenu immédiatement sur les lieux : plus rien... et personne ne l'a ramené à la police depuis... comme cela se faisait généralement il y a quelques années...

     
  • At 4:01 AM, Anonymous amour said…

    Vincent, j'ai vu sur un site des panneaux ou il était indiquer "japoneese only" et c'est que c'est vrai que certain endroit sont interdit au étranger? et sinon vu que tu est marié avec une japonaise et que tu as un enfant au japon, tu a été naturaliser?

     
  • At 6:37 AM, Blogger japanfan said…

    c'est super sympa de la part des policier

     
  • At 2:50 PM, Anonymous Sam said…

    amour >
    a priori, y a pas des masses de naturalisation au Japon, pour pas dire pas du tout. Tu recois un visa de mariage et une carte de resident permanent il me semble (moi c un visa de travail).

    patrick>
    Moi ca fait 3 ans seulement mais comme j'oublie souvent mes affaires, je sais ce que c'est. La j'en suis a a peu pres 2/3. Mais le pb c que deux objets que j'ai perdus etaient aussi les plus chers, un Canon ixus et recemment une PSP-1000 (du coup g la nvlle maintenant)

    Vincent >
    Pour les kobans, je suis pas sur mais il me semblait que c etait l'ensemble de morts ou de blessures criminelles (enfin tout ce qui a un rapport avec la police) dans la journee mais pour l'ensemble du pays. Au debut je pensais aussi que c etait pour le quartier mais on m'a dit une fois le contraire et en plus les chiffres sont assez enormes je trouve. Genre 300 blesses et 20 morts chaque jour dans un meme quartier ca me parait un peu trop enorme, ca voudrait dire qu'il y a une emeute ou qqch comme ca tous les jours ds chaque quartier !...

     
  • At 3:08 PM, Anonymous Sam said…

    amour > ca fait 3 ans que je suis au Japon et je n'ai pas rencontre beaucoup de problemes d'interdiction aux etrangers. Cela dit, j'ai deja vu le site internet qui parle de ca et c pas si etonnant.

    La plupart des japonais ne font cependant que tres rarement preuve de racisme a proprement parler envers les etrangers. La plupart du temps, il y a une discrimination qui se limite a une difficulte a s'integrer pour les etrangers, les japonais separant systematiquement le cas du japonais et de l'etranger, meme pour les etrangers faisant leur vie et nes au Japon ou encore pour les qques naturalises etrangers, ce qui a de quoi foutre les boules c sur !

    Cela dit, c'est vrai qu'etant etrangers, on nous fait moins confiance et il nous est par ex plus difficile de louer un appart, les proprio ne se satisfaisant pas d'un garant etranger (ce qui oblige dans la plupart des cas a louer les services d'une assurance) et une partie non negligeable des proprios refusant carrement les etrangers.

    Pour les lieux publics par contre, jamais eu de pb. Au contraire, on est meme parfois mieux accueilli (sauf dans les vieux troquets de Golden Gai a Shinjuku ou l'amabilite est souvent limite).

    Dans bien des cas, la discrimination fait a l'egard des etrangers est meme un avantage, ca nous permet de ne pas etre astreint aux contraintes du japonais moyen (genre "il est etranger, c normal") meme apres de nombreuses annees au Japon. Donc on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
    Et puis parfois, ca fait sensation d'etre etranger, surtout a la campagne dans les fetes avec des japonais. Parfois, on peut avoir l'impression d'etre la star de la soiree (enfin c parfois qu'une impression)

     
  • At 11:30 PM, Anonymous Tsuki said…

    Oups... je n'ai jamais fait attention aux koban o_O mais ce que je peux dire, c'est que j'ai toujours retrouvé des objets que j'avais retrouvé là où je les avais laissés (même plus d'une heure après). Mais bon, c'est sûr que si on perd un appareil photo ou un portable, c'est peut-être plus dur de le récupérer :(

    Sinon, je n'ai pas pas souvent été traitée comme une "star" car on me prenait pour une Japonaise. Du coup, je me demande ce que ça fait d'être regardé comme un gaijin des fois.

     
  • At 1:17 AM, Anonymous Patrick said…

    Oui, les chiffres indiqués concernent plutôt l'ensemble du pays... et pas seulement pour la veille... 20 morts dans un quartier ! le Japon n'est pas le Bronx d'il y a 20 ans !
    Quant à amour, vous êtes soit naïve, soit pas au courant, mais ce n'est pas grave, ne le prenez surtout pas comme un reproche, mais "se faire naturaliser" au Japon est tellement rarissime que ça touche presque à la science-fiction...
    Au Japon, comme en Allemagne, et à la différence de la France, par exemple, c'est le droit du sang et pas le droit du sol...

     
  • At 10:10 AM, Anonymous JeXn said…

    J en ai un peu marre de me faire controler a chaque fois que je suis sur un velo.
    Ca devient lourd, au point que je n ais pas utiliser mon bicycle depuis 1 mois....

     
  • At 12:24 PM, Blogger Vincent said…

    amour> non, je ne suis pas naturalise et je ne le serais probablement jamais et puis ca ne m'interesse pas.
    Ces lieux "japanese only", je n'en ai jamais vu mais doit bien y avoir oui.
    En tout cas, j'aimerais bien voir ca.

     
  • At 1:29 PM, Anonymous Patrick said…

    Des lieux "only Japanese" écrit noir sur blanc ! je ne pense pas qu'il y en ait non plus... officiellement. Mais officieusement, c'est vrai qu'il y en a : par exemple, certains clubs un peu "olé olé, disons, genre "soaplands" ou autres, ça oui... Mais ce n'est plus le temps de l'impérialisme nippon où les Japonais, par exemple à Shanghai, mettaient sur un parc du Bund des pancartes du genre "Interdit aux CHinois et aux chiens"...

     
  • At 5:44 PM, Anonymous JeXn said…

    Les Japanese Only sont en general des bars a hotesses.
    J ai bosse pour un cafe il y a un an, et le manager etait barman dans un de ces endroits ou les filles vous servent toutes nues....

    Il m a dit qu au debut, les etrangers etaient acceptes, mais comme ils ne respectaient pas la regle d or -on ne touche pas aux tetons pendant qu on vous sert du champagne- le cafe s est retrouve interdit aux yeux non brides !

    Je comprends tout a fait !

     
  • At 9:42 PM, Blogger Vincent said…

    JeXn> Ben moi, ce que je comprends c'est que "etrangers" = "blancs" ou "noirs".
    Les coreens, les chinois, et j'en passe, sont loin d'etre japonais et pourtant... bref, ce mot "etranger" me fait toujours sourire.
    "Hakujin" serait plus approprie.

     
  • At 9:43 AM, Blogger vincent said…

    Bof à mon avis la "tranquillité" du Japon tient plus de sa population qui est encore assez épargnée par le mouvement mondial de violence liée à l'individualisme et la perte d'objectifs et de valeurs, plutôt qu'à sa police qui ferait pâle figure face aux casseurs de France.
    Je pense que si on copiait collait le système de police japonais en France, ça n'aurait aucun résultat.
    Le seul moyen serait que le gouvernement améliore l'image des personnes habitant dans les cités, afin que ces dernières arrêtent de tabasser les autres pour leur faire rabaisser leurs regards accusateurs. Je suis moi même immigré au Japon et je commence à comprendre ce que l'on peut ressentir à force d'être sous considéré : une honte involontaire, suivie d'une envie de rabaisser ceux qui vous méprisent.
    Ps: Je ne suis ni de gauche ni de droite et je considère ces deux partis comme extrémistes puisque chacun ne favorise qu'une partie de la population.

     
  • At 10:09 PM, Anonymous lost in translation said…

    La mortalite sur les routes japonaise est assez faible. Si il y a une moyenne de 2 morts sur la route jour, ca nous fait environ 800 morts par an sur les routes. Ca n'a vraiment rien a voir avec les 6 000 morts que l'on a en France.

    J'ai ecris dans mon blog un article sur les kobans. Une partie concerne les High-Tech kobans. Ce sont des kobans ou le robot remplacera bientot l'homme.

     

Enregistrer un commentaire

<< Home