Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

2.7.07

Chez le médecin


La saison des pluies est arrivée et les températures ont commencé à augmenter et ce que je redoute chaque année est aussi arrivé : l'humidité.

L'été au Japon, il fait très chaud mais il est cependant très facile d'attraper froid. Devinez comment ?
Tout simplement grâce aux climatisations détraquées.
Je dis "detraquées" car ici, on a malheureusement un petit problème concernant l'utilisation de la climatisation.
Les trains et les bureaux se retrouvent transformés en congélateur.
Ca fait du bien quand on a quelques stations à faire mais quand on y reste plusieurs minutes, on se demande si on aurait pas mieux fait de prendre un blouson.

Tout ça pour dire que je déteste cette "extrême" et que j'ai donc attrapé une bonne rhinopharyngite et tout ce qui va avec, le top du top quoi, surtout en cette saison.
Ce qui m'emmène donc voir le médecin.

Aller chez le médecin japonais requiert tout de même un bon niveau de japonais, quoique la première fois que j'y suis allé, c'était avec mon dictionnaire électronique.
Je me souviens encore des assistantes qui se moquaient de moi.
M'enfin, dans tous les cas, il est préférable à l'avance de préparer son vocabulaire.

Lorsque vous arrivez chez le médecin de quartier, la première chose qui vous surprendra sûrement c'est qu'il n'y a pas de salle d'attente proprement dite.
Les patients sont assis face à la réception et attendent gentillement leur tour en regardant la télévision.

Avant toute chose, il faut se rendre à la réception, se présenter et si c'est la première fois, remplir un formulaire (nom, adresse, etc...).
On vous remettra une carte par la suite.
C'est préférable de toujours se rendre chez le même médecin sinon vous allez faire une collection de cartes.
On vous demandera aussi une assurance maladie, chose très importante sinon vous allez devoir payer plein pot !
A savoir qu'en général, une bonne assurance vous fait seulement payer 30% des frais.

On vous demandera si vous vous sentez fiévreux et dans ce cas on vous donne un thermomètre afin de mesurer votre température sous le bras (et non pas autre part).
Vous remettez le thermomètre à la gentille demoiselle et voilà.
Ensuite, il faut prendre votre numéro et attendre que l'assistante vous appelle, rien de plus classique ici.

Vous entrez donc ensuite dans le cabinet du docteur, généralement assez petit.
La consultation n'a rien de bien différente à ce que l'on fait en France.
Les médecins parlent rarement anglais donc comme je le disais précédemment, un petit dico expliquant ce qui vous arrive vous sera bien utile.

Le médecin est généralement entouré de plusieurs assisantes qui vous regardent, qui vous sourient.
Leur rôle consiste à apporter au médecin les ciseaux, bandes, tout le matériel bref.
Le médecin se lève rarement de sa chaise finalement.

Pour nous autres francais, la chose la plus surprenante arrive.
Le médecin vous prescrit les médicaments et c'est à ce moment que les assistantes vont cogiter dans tous les sens.
En effet, ce sont elles qui sont chargées de préparer les médicaments pour le patient.
Inutile donc d'aller en pharmacie, puisque c'est chez le médecin que l'on vous les donne, rien de plus simple.
Le plus, c'est que l'on vous donne exactement la dose prescrite, pas de surplus, pas de boites complètes comme c'est le cas en France.
J'avoue que j'aime beaucoup ce système, ce qui évite d'avoir à jeter le reste de médicaments.

On paie aussi moins cher, ce qui n'est pas regrettable.
Le plus gros inconvénient je dirais, c'est qu'on est dépourvu de la moindre notice.
Pas facile lorsque l'on veut des informations sur les effets secondaires par exemple mais bon il semblerait que tout le monde s'en accomode.

Les médicaments sont donc glissés dans des petites pochettes en papier ou est inscrite la posologie.
Le médecin écrit le nombre de cachets que vous devez prendre, si c'est après le repas ou pas.
Toutes les informations nécessaires sont écrites directement sur les pochettes.
Il y a donc aucune ordonnance qui est delivrée.


Les traitements sont généralement de 3 a 4 jours, ce qui peut paraitre assez court.
Si ca ne va toujours pas mieux alors il faudra y retourner et repayer donc une deuxième fois (les malins !)

Une autre chose surprenante, j'ai remarqué que les médecins ne disent jamais de quelle maladie vous êtes atteint.
Je veux dire par là qu'en France, les médecins ne se gênent pas pour vous dire que vous avez une angine virale ou encore une rhinopharyngite aigue, bref, tout un tas de termes que l'on ne comprend pas toujours (du moins au début).
Ici, rien de tout ça, le médecin ne donne pas de diagnostic oral, il vous donne les médocs et basta.
J'avoue qu'en tant que français, ca me dérange beaucoup.
C'est donc moi qui pose les questions et il y repond bien gentillement mais les réponses restent souvent très superflues.

Je sors du cabinet et il faut à présent attendre à nouveau pour payer.
Et ne croyez pas que l'affaire se règle en 2 secondes, souvent c'est assez long surtout dans les grands établissements.
Le médecin tourne plus vite que les secrétaires donc l'attente peut être longue.

Une fois son tour, on règle et puis voilà !
Avec l'assurance, on peut s'en sortir pour très peu.
Par exemple, pour une angine ou rhino, je m'en sors toujours à peu près pour 2000 yens (~12 euros) tout compris.
Ce n'est pas relativement cher je trouve.
Suffit que vous ayez une assurance complémentaire et vous etes rembourses a 100%.

Voila, vous ressortez avec vos médocs tout joyeux.
A savoir une chose aussi, c'est que les doses sont calculées pour un corps japonais.
J'entends par là que si vous êtes plutot du genre grand ou baraqué, ca peut poser problème.
J'ai en tête un médicament magique japonais (Lekisonin) qui est un peu le "Doliprane" japonais, et bien il n'a jamais eu aucun effet sur moi.
Au contraire, 500mg de Doliprane à ma femme et la pauvre est shootée pour la soirée.

Heureusement, ce n'est pas le cas pour tous les médicaments mais sachez que j'ai tout de même une petite pharmacie française chez moi en réserve.
Il est vrai que les français sont de grands consommateurs de médicaments à forte dose, ce qui est loin d'être le cas au Japon.

Au Japon, on aime beaucoup prendre son mal en patience et attendre le dernier jour pour aller voir le medecin rélève d'un grand courage.
J'ai toujours beaucoup de mal à comprendre ce raisonnement mais tout est question de culture.

18 Comments:

  • At 1:00 PM, Anonymous Marc said…

    "Au Japon, on aime beaucoup prendre son mal en patience et attendre le dernier jour pour aller voir le medecin rélève d'un grand courage.
    J'ai toujours beaucoup de mal à comprendre ce raisonnement mais tout est question de culture."

    Ben, je pense qu'en France, il y a de toute façon un sérieux abus (consultations pour le moindre petit bobo + consommation médicamenteuse), tu ne penses pas, non ? c'est devenu presque un réflexe.

    Et au Japon, comme dans toute l'Asie, on préfère souvent se soigner par soi-même et prévenir que guérir : plantes, médecine chinoise, les massages, et cela fait bien longtemps que les Asiatiques ont compris les vertus prophylactiques des massages, en particulier le massage du pied, où se trouvent tellement de points sensibles en liaison avec tous les organes vitaux du corps...

     
  • At 7:13 PM, Anonymous Tsuki said…

    Arf la climm au Japon -___- Récemment, j'ai failli tomber dans les pommes parce qu'il y avait un énorme contraste entre la chaleur étouffante de l'extérieur et le froid glacial du train. C'était horrible. Et comme j'étais debout, c'était pire. J'ai vraiment failli tomber -__-

    Je ne suis jamais allée chez le médecin car je sais que c'est cher et je n'ai aucune assurance pour cette année ^^;; Je sais que c'est dangereux de se promener sans assurance mais bon...
    Donc, je vais pas voir le docteur parce que je ne veux pas payer cher....

    Sinon comme tu dis, je trouve les médocs vraiment moisis... Ca ne me fait absolument rien lorsque je suis malade -__-

     
  • At 8:53 PM, Anonymous Quawazear said…

    Salut Vincent !
    Bon rétablissement à toi !
    C'est vrai que moi aussi je serai gêné de ne pas connaitre les effets secondaires d'un méducament !
    Non je ne crie pas !
    Ah ! Et par "cogiter", je suppose que tu as voulu exprimer une agitation ? Car le verbe cogiter veut plutôt exprimer une "réflexion", ou le verbe "penser". Donc rien de bien effervescent... ^^
    Attention ! Ce n'est pas une critique !
    A bientôt sur ton blog fabuleux !

     
  • At 10:49 PM, Anonymous Tetho said…

    Intéréssant, je pensais que le medecin au Japon serait plus cher que chez nous, mais pas du tout. Les médicaments sont inculs dans le prix de la consultation ?

     
  • At 12:04 AM, Anonymous Anonyme said…

    c'est pas mal ce sytheme ca evite peut etre les debordement et les cout faramineux de la securité social ^^
    pour l instant j'ai aussi un gros rhume et quand je vois 500mg ca me fait rire ^^ avec ma constitution(1m90 85 kg) je prend du 1gr ^^
    faut mieux pas que je tombe malade au Japon moi

     
  • At 1:05 AM, Blogger Elanor said…

    ça doit être vraiment genant de pas savoir ce qu'on a comme maladie. par contre le systeme des médicaments est vraiment intéressant ^^

     
  • At 4:52 PM, Anonymous JunJun said…

    A propos de visites chez le docteur au Japon, je n'ai pas encore eu à y aller, mais j'aimerais savoir :
    - c'est des docteurs indépendants, où il s'agit de centres médicaux (genre y'a plusieurs docteurs/spécialistes réunis) ?
    J'avais entendu dire que c'était souvent des centres médicaux, et qu'en allant voir le docteur, il pouvait tout de suite nous diriger vers un radiologue ou autre, ... pour examens plus poussés (si nécessaire).

    En France, on va chez le docteur, puis il faut aller à la pharmacie, puis prendre un rendez-vous chez le radiologue dans 15 jours, .... c'est long !!

    - A la sortie de la visite chez le médecin, vous recevez un document (genre reçu ou facture) ? En tant que touriste, c'est ce document qu'il faut remettre à la Sécu en France pour être remboursé (partiellement) ? mais si c'est tout en japonais, comment ils font en France ??

    Voilà, en espérant ne pas avoir à aller chez le toubib au Japon ;)

     
  • At 8:22 PM, Anonymous Marion said…

    C'est vrai que le système des médicaments disponibles chez le médecin, c'est pratique. Ca évite de faire la queue à la pharmacie surtout quand on tousse et renifle toutes les 30 secondes...

    Mais le délai d'attente chez le docteur quand on a pris rendez vous est plus court je pense en France et on n'a pas besoin d'attendre pour payer !

     
  • At 9:51 AM, Blogger Vincent said…

    Tsuki> Le medecin japonais n'a rien de bien justement.
    Meme si tu restes au Japon pour une annee, je te conseille l'assurance nationale "Kokumin Hoken", pour 1 an, tu ne devrais payer que 1500 yens par mois et tu es rembourse 70%, penses y !

    tetho> Lorsque tu visites le medecin, tu paies donc le prix de la consultation et des medicaments, c'est regroupe.

    Anonyme> D'ou ma petite pharmacie francaise qui m'est bien utile.
    J'ai un tas de doliprane 1g en reserve.
    On est pas tres paracetamol au Japon, plutot aspirine.

    Junjun> ca depend. tu peux tres bien aller dans un petit cabinet avec seulement un medecin generaliste ou alors dans un centre (ca ressemble a un hopital mais plus petit) avec plusieurs medecins et leurs specialites, oui.

    Un autre truc interessant que j'aurais specifie, c'est justement les rendez vous.
    Si on prend un RDV, on est pas sur de passer finalement car les gens qui arrivent a l'improviste ne sont jamais refuses.
    En conclusion, quasiment personne ne prend de rendez vous, que cela soit chez l'ORL, le dentiste, etc...
    Y a un nombre importants de medecins au Japon (surtout a Tokyo) qu'il est impossible d'attendre une quinzaine de jours pour consulter.

    En sortant du medecin, oui, on a une facture, c'est tout.
    Comment ils font en France ? je n'en sais rien du tout ^^;

    On ne sait jamais si on doit aller chez le toubib.
    Y a rien de si terrible que ca.

     
  • At 10:22 AM, Blogger vincent said…

    C'est fou le nombre d'emplois qui passeraient à la trappe si les boss des entreprises japonaises étaient français. Je pense aux assistantes du médecins, au gras qui est payé pour regarder son collègue réparer la route ( et après ils échangent ! ), aux vieux qui replacent les vélos garés... On a beau dire qu'au japon c'est le plein emploi, n'empèche que si on supprimait tous ces boulots et si toutes les femmes décidaient ( ça serait bien dailleurs ) de se mettre à chercher du boulot, le taux de chômage ne serait pas loin de celui de la France !
    Ajoutez y des salaires convenables et l'obligation pour le boss de payer la moitié des cotisations retraites du salarié ( comme en France ) MEME SI ce dernier travaille moins de 40 heures ( ce qui n'est pas le cas c 'est une honte ! ) et hop ça dépasserait celui de la France !
    De la part d'un gars qui aime le Japon mais pas travailler dans une boite japonaise.

     
  • At 9:35 PM, Blogger Rélie said…

    Et globalement, au Japon, ça revient cher d'être assuré? (par rapport à la France bien entendu ;-) )

     
  • At 2:09 PM, Anonymous Marc said…

    "C'est fou le nombre d'emplois qui passeraient à la trappe si les boss des entreprises japonaises étaient français. Je pense aux assistantes du médecins, au gras qui est payé pour regarder son collègue réparer la route ( et après ils échangent ! ), aux vieux qui replacent les vélos garés... On a beau dire qu'au japon c'est le plein emploi, n'empèche que si on supprimait tous ces boulots et si toutes les femmes décidaient ( ça serait bien dailleurs ) de se mettre à chercher du boulot, le taux de chômage ne serait pas loin de celui de la France !
    Ajoutez y des salaires convenables et l'obligation pour le boss de payer la moitié des cotisations retraites du salarié ( comme en France ) MEME SI ce dernier travaille moins de 40 heures ( ce qui n'est pas le cas c 'est une honte ! ) et hop ça dépasserait celui de la France !
    De la part d'un gars qui aime le Japon mais pas travailler dans une boite japonaise."

    Oui, tu as raison. Le travail précaire au Japon occupe une place immense : des jeunes qui ont leur petit boulot ("arubaito") aux vieux qui sont obligés de travailler, passé l'âge de la retraite, faute de pensions suffisantes... tous payés une misère ! je ne sais pas à combien est le SMIC maintenant en France... mais bien souvent, tous ces petits boulots au Japon sont payés 750 yens de l'heure (= 4,5 euros) ! Ainsi, tous les chiffres officiels sur le travail, le chômage sont bidons...
    Au final, c'est bien un énorme prob. de société : pb. des retraites (on en parle suffisamment avec le scandale du moment !), du travail précaire, système social ridicule, pb. de la condition des femmes... Le problème, ce n'est pas tellement qu'elles ne "veulent" pas chercher du travail, mais tout le système est fait pour qu'elles restent plutôt à la maison (j'en sais qq chose...), en particulier au niveau fiscal : à moins d'avoir une très bonne situation et de gagner beaucoup, une femme mariée a plutôt tout intérêt à rester à la maison... sinon, le ménage payera plus d'impôts au final, perdra des allocations familiales, etc. etc.
    Au final, le Japon est un pays riche, mais globalement la majorité des gens ne sont pas si riches que cela (même si il y a un pourcentage de gens très riches bcp plus élevé qu'en France).
    D'après les derniers chiffres de l'OCDE, 15% des Japonais vivent en dessous du seuil de pauvreté / 10 % en France.
    ça relativise bcp de choses...

     
  • At 7:48 PM, Anonymous Aurélie said…

    Purée Vincent tu me fais peur !! je pars au Japon en vacances ce samedi 7 juillet et étant sujette aux angines etc...savoir que la clim est mise à fond les manettes et bien j'espère ne pas être malade durant mes vacances !! je sens que je prévoir la tenue de combat (echarpe, gilet ect...)

    sinon le temps, quand tu dis humide ça veut dire qu'il pleut toute la journée ou pas ? il fait quand même du soleil ?? ça aussi ça commence à me faire flipper parce que des vacances sous la pluie et des photos et vidéos avec un ciel gris c'est pas top !! merci pour ta réponse ton blog est génial !!

     
  • At 4:53 AM, Anonymous BeNooL said…

    Bravo Vincent, encore un article fort intéressant et bien écrit.

    C'est a chaque fois un plaisir de découvrir une nouvelle entrée sur ton blog.

    Tout a fait d'accord avec leur clim a fond partout, c'est fou. Je pense que ça ne devrait même plus être autorisé pour des raisons d'économie d'énergie sans parle de tous les gens qui tombe malade derrière...

    Ou alors c'est justement le but ? Entretenir tous le système :)

     
  • At 7:08 AM, Anonymous Ina du 973 said…

    Salut Vincent
    Je voulais juste dire que j'apprécie beaucoup ton blog et que les articles sont vraiment très intéressants.
    Juste une question : aurais tu un mail grâce auquel je pourrais te contacter pour quelques précisions sur la vie au Japon s'il te plaît ? J'aimerai étudier le japonais à Tokyo mais je manque de renseignements.
    Merci d'avance ! et merci encore pour ce blog fabuleux !

     
  • At 10:44 AM, Blogger Vincent said…

    Relie> Je parlerai des assurances prochainement en details mais je pense que cela revient plus cher au Japon qu'en France de s'assurer en effet.

    Aurelie> Quand je dis qu'il fait humide, cela veut dire que le taux d'humidite dans l'air est superieur a 80%, ce qui veut dire que dehors t'as l'impression d'etre dans un sauna.
    Autrement, non, il fait tres beau.

    Ina> Tu trouves mon mail en haut a droite du blog ^^

     
  • At 7:09 PM, Anonymous Marc said…

    Vu la moiteur en Asie, j'apprécie la clim au Japon !
    Enfin, par 35 degrés, comme au mois d'août, et 80% d'humidité dans l'air, la clim, c'est franchement bien appréciable !

     
  • At 8:51 PM, Anonymous Anonyme said…

    étonnant ce systeme de santé!! Si c'est le medecin qui donne les médicaments, il ny a pas de pharmacie? En France si on dissocie médecine/pharmacie c'est kil faut une formation différente pour connaitre les medicaments (au moins les principaux), soulager le medecin qui fait déja 12 ans d'études! Pour moi qui étudie justement dans le domaine des médicaments javoue ke cela me fait bizarre surtt qu'en France cette dissociation existe depuis bien des années (l'apothicaire)...
    Amel

     

Enregistrer un commentaire

<< Home