Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

27.10.07

NOVA c'est fini !


Aujourd'hui parlons un peu d'actualité.
Une actualité à laquelle je m'intéresse beaucoup puisque l'on parle de la disparition totale de NOVA dans quelques jours.

NOVA, pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, c'est le plus grand réseau d'écoles de langues étrangères du Japon.
Société fondée en 1981, elle regroupe plus de 9000 employés un peu partout dans le monde, plus de 400 000 étudiants et propose des écoles de conversation en anglais pratiquement dans tout le pays.
C'est le premier employeur d'étrangers au Japon avec plus de 7000 personnes.
Impossible de se promener au Japon sans trouver une école Nova.
Tellement populaire que les écoles font parties intégrantes du paysage quotidien japonais.


Et bien malheureusement, cette sociéte a déposé le bilan vendredi dernier, la cause ? plus de 350 millions d'euros manquent dans les caisses.

Un mythe s'effondre...
Pourquoi cela me tient à coeur ?
car Nova, c'était tout simplement une des façons les plus simples pour venir travailler au Japon.
Ne nous le cachons pas, beaucoup d'étrangers ont pu venir travailler au Japon via Nova.
Travailler au Japon n'a rien de facile et Nova offrait à quasiment quiconque ayant une expérience dans l'enseignement (voir aucune) de pouvoir travailler au Japon.

Nova n'a jamais eu la critique facile, toujours référencé comme "usine à cours", leçons lentes et inintéressantes, rabachage constant, etc...
Malgré ça, la boite a toujours tourné à plein pot chaque année.
Ce genre de boite au Japon fonctionne tres bien ici car car vous le savez certainement, les japonais étant des quiches en anglais (eux mêmes vous le diront), Nova et compagnie ne peuvent que bien fonctionner.

Comment une boite comme celle-ci peut elle se retrouver en faillite ?
Tout a commencé avec certains étudiants qui ont demandé à être remboursés comme cela était indiqué dans la publicité.
Puis cela s'est amplifiée au mois de Juin avec des révélations plutôt intrigantes comme certains manuels destinés au personnel sur comment extorquer de l'argent aux étudiants.
Cette affaire a beaucoup fait parler d'elle et les étudiants ont commencé a se plaindre et à vouloir récupérer leur argent.
Sur ce, le gouvernement a interdit à Nova de faire signer des contrats de plus de 6 mois.
Ce fût le coup dur et c'est à partir de ce moment là que les choses se sont dégradées.
A savoir aussi que le vice-président et président de la boite auraient soit disant blanchi de l'argent.
Tout ça n'a fait qu'empirer les choses.

Cet été, ce fût le coup de grâce avec les salaires qui n'ont pas été versés.
Des grèves ont eclaté mais rien n'y fait, le personnel ainsi que les enseignants n'ont pas eu leurs salaires.
Les étudiants ont commencé à deserter les écoles et les professeurs ont fait de même.
A l'heure où j'écris ces lignes, c'est plus de 2 mois de salaire qui n'ont pas été payés et ils ne le seront probablement jamais.

Et puis vendredi dernier, Nova a decidé de fermer toutes ses écoles pendant 10 jours, période où Nova espère recevoir une aide gouvernementale ou encore trouver des repreneurs éventuels.
Mais bon, ne nous faisons pas de bile, il y a peu de chance que le gouvernement relance l'affaire.
C'est donc chômage technique pour tout le monde pratiquement comme ça, du jour au lendemain.
Autant vous dire que la pilule est dure à avaler surtout pour les enseignants étrangers qui savent que leur vie au Japon est sur le point de prendre fin.

Cela va même encore plus loin puisque Nova payait à ses enseignants des appartements pour une meilleure accomodité à leur arrivée au Japon.
Les enseignants reversaient ce loyer à Nova par la suite.
Le probleme à présent, c'est que Nova ne paye plus les propriétaires alors que les enseignants, eux, continuent de payer leurs loyers à Nova.
Conclusion, ce sont plusieurs personnes qui se voient être mises dehors depuis quelques semaines.
Le tableau est donc vraiment pas beau à voir.
Si la boite passe officiellement en faillite, alors la sociéte d'intérim qui s'occupe des embauches devrait normalement dédommager les enseignants des salaires non payés mais rien n'est encore sûr à l'heure actuelle.

Bien entendu ils existent d'autres écoles de langues mais malheureusement celles-ci sont bien moins riches et puissantes que Nova.
Il y a donc peu de chance que les ex-profs Nova puissent se faire embaucher dans ces écoles facilement.
Par contre ces écoles, elles, vont en profiter et vont certainement récuperer un maximum d'élèves mais à mon avis la, demande est plus forte que l'offre et il risque d'y avoir une saturation dans les mois à venir.

Voilà donc... c'est donc une situation assez catastrophique que vit le Japon actuellement même si les medias ne semblent ne pas trop s'en mêler.
J'oubliais de dire que le président de Nova s'est fait la male et a disparu on ne sait où.
Il est injoignable, ce qui n'arrange pas les choses.
Les yakuzas lui ont peut-être fait la peau ?

Nova, c'était aussi le lapin rose avec tout un tas de goods à son effigie comme savent si bien le faire les japonais.
Il avait même eu droit à son propre soft Nintendo DS ainsi qu'à ses propres Pocky.
Le lapin rose n'avait jamais été aussi populaire que ces dernières années.




Pour finir, je souhaite bon courage à tous ceux qui sont dans le pétrin et j'espere que vous pourrez trouver un nouveau boulot très prochainement sans pour autant quitter le Japon.
頑張って下さい!

20 Comments:

  • At 5:33 PM, Blogger icantbelieve said…

    Forcément ce dépot de bilan est, et sera un coup dur pour les gaijins qui dépendaient de Nova pour vivre au Japon, mais honnêtement, ce n'est pas non plus une grosse perte car comme tu le dis toi même, Nova était avant tout une usine à cours et à produits dérivés délaissant la plupart du temps leur fond de commerce principal: à savoir les cours. Il faut savoir que la majorité des personnes qui sont/étaient employés par Nova sont des personnes n'ayant jamais donné de cours auparavant et qui ne sont pour la plupart absolument pas aptes à en donner.
    Quand je vois des natifs francais qui donnent des cours d'anglais, ca me fait doucement rire.

    Donc, pour moi, en somme, ce n'est absolument pas une perte et ca limitera un peu le flux de gaijins partant au Japon sans aucunes autres ambitions que de donner des cours à Nova et pouvoir flaner le reste du temps. Il ne faut pas oublier que le Japon est un, si ce n'est le pays ou l'insertion professionel comme culturel est la plus compliquée et j'espère qu'à présent certains y réfléchiront à deux fois avant de partir sans projet, juste histoire de dire "ouais je vais vivre au Japon, c'est tellement mieux qu'en France même si je ne sais pas pourquoi j'y vais et ce que je vais y faire"

    Je ne généralise pas non plus, car je sais très bien que certaines personnes, je dis bien certaines, étaient compétents et tout à fait aptes à donner des cours, donc, oui, cela est bien dommage pour eux, tout comme les Japonais qui dépendaient de Nova pour vivre et faire vivre leur famille au quotidien, et qui eux, ne vont pas pouvoir retourner dans leur pays et se retrouveront tout simplement au chomage.

     
  • At 6:01 PM, Blogger Gnurou said…

    Nova était surtout une boîte malhonnête qui prétendait faire enseigner les langues par des gens non-formés (comprendre: incompétents pour la grande majorité) et exploités sous prétexte que ça leur donnait la possibilité de se rendre facilement au Japon... Et à côté de ça, tout à commencé par une affaire de stupéfiants mettant en cause certains profs.

    Bon débarras, Nova!

     
  • At 10:32 PM, Blogger Romain said…

    Tu sais icanbelieve, des "natifs français" qui donnent des cours d'Anglais ça existe également en France (d'où le niveau des élèves français dans la langue de Shakespeare...). Pour ma part cela m'a toujours énervé d'avoir des profs d'Anglais français. Cela étant dit, il doit bien y avoir des Français parlant l'Anglais couramment capables de l'enseigner à des Japonais.

     
  • At 5:46 PM, Blogger elen said…

    Je suis (j’étais) prof à Nova depuis plus de 3 ans et je me sens insultée par les commentaires d’Icantbelieve.
    Serait-il diplômé de FLE ? Il ne supporte peut-être pas qu’on puisse l’enseigner sans être un passionné de grammaire française depuis tout petit déjà ?
    Oui je n’avais jamais enseigné le français en France (mais une autre matière). Oui je suis venue vivre au Japon grâce à Nova. Oui je ne suis pas du tout spécialiste de la langue française mais je suis tout à fait apte à l’enseigner.
    Je pense que peindre les profs de Nova comme des abrutis incompétents est une erreur. Tous les profs sont diplômes (sinon pas de visa), ils ont tous ete choisi après une sélection et un entretient. De plus aucun français n’enseigne l’anglais à Nova. Icantbeleieve parle donc de ce qu’il ne connaît pas. J’ai beaucoup de choses à reprocher à Nova mais c’est une méthode qui marche et qui a fait ses preuves.
    Et comment sait-il que les profs de Nova partent au Japon sans autres ambitions que de donner des cours à Nova ? ? Pourquoi en auraient ils moins que les autres expats? Il y a des gens qui ont des passions qui ne permettent pas forcement de payer le loyer, Nova le permet.
    Aussi venir découvrir une autre culture est déjà une ambition très louable. Ca permet de s’ouvrir, d’être un peu plus tolérant, d’avoir moins de préjugés. Apparemment ça ne marche pas pour tout le monde !
    Et puis pourquoi vivre au Japon serait réservé à une élite dont Icantbelieve doit forcement faire parti ? Peut-être aussi qu’il aimerait bien être le seul français à Tokyo parce qu’il s’est expatrié pour être enfin quelqu’un d’exceptionnel.
    Je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfant mais j’ai crée une vie sociale et j’ai des projets. Sans Nova je ne pourrais sans doute pas rester ici. Enfin je rajouterai pour répondre encore à Icantbelieve que même ceux qui peuvent retourner dans leur pays parce qu’ils n’ont pas femme et enfants se retrouveront eux aussi tout simplement …au chômage.
    (Aussi Gnurou l’affaire de stupéfiant n’a aucun rapport avec la fermeture de Nova et des mecs qui prennent de la cocaïne il n’y en a pas qu’a Nova.)

     
  • At 11:06 PM, Blogger vincent said…

    Tour comme Ellen je suis moi même encore professeur de français à Nova et je n'en croyais pas mes yeux en lisant ton commentaire de bouffon, Icantbelieve.
    Sache que tous les professeurs ont des observations de leçon tous les six mois, et en gros une toutes les semaines pendant les trois premiers. Ils ont aussi des réunion, très régulièrement, pour se creuser la tête et savoir comment faire parler un max les japonais qui ne parlent pas beaucoup au naturel, Tout en leur faisant mémoriser la grammaire, et de façon amusante. Faut aussi que les leçons que tu enseignent aient une application possible dans la vie réelle, que l'on joue en jeux de rôle. Chaque leçon est également ponctuée d'exercices de retransformation qu'il faut imaginer en direct, tout en se limitant exclusivement au vocabulaire et notions de grammaire que l'étudiant connait. Et oui, avant chaque leçon il faut aussi bien observer tout ce que les étudiants ( qui peuvent être jusqu'à 4 ) connaissent déjà et le mémoriser.
    Allez, toi qui est si intelligent, fais moi 8 leçons par jour à partir de demain, et bien sûr, tu n'as pas le droit de laisser de temps morts pendant la leçon. Tu vas voir comment tu sueras comme un porc tellement tu seras stressé.
    Et ne vient pas balancer ton argument des gens sans diplômes car les profs qui en ont un de FLE sont TRES SOUVENT REFUSES du fait qu'ils connaissent peut être la théorie, mais qu'ils n'arrivent pas à s'adapter à des étudiants japonais.

    Je me demande bien ce que tu fais de si exceptionnel durant tes week end, en comparaison aux autres gaijins. Moi je vois surtout un gars qui est parti de France car c'était un plouc, et qui est dégouté de voir plein d'autres étrangers qui lui piquent la vedette.

    Sache également, concernant ton commentaire plus que scandaleux, que certains étrangers qui louaient un appart nova sont aux abois car leurs proprios ont changé les serrures quand ils n'étaient plus chez eux, avec leurs affaires à l'intérieur, alors qu'ils ont payé le loyer ! Pire encore, à partir de novembre plus personne n'aura d'assurance santé, alors qu'ils l'ont payée, ce qui signifie qu'en cas d'accident ils pourraient crever car aucun hôpital ne les accepterait.
    Il y a aussi des profs qui ont une famille avec des enfants, et qui étaient les seuls à bosser dans le foyer... Mais bon, selon toi, ils peuvent toujours rentrer en France donc ça va. Allez les enfants, on quitte le pays même si papa a tout fait comme il fallait.

    Je vois que dans la salle il n'y a pas qu'un seule gogo, bienvenue à toi gnurou !

    Bon allez, Icantbelieve et Gnuru, je vous laisse à votre vie de frustré évadé de France, réfugié au Japon et espère bien que la boite où vous travaillez connaitra le même sort.

    PS: oui parmi les profs de Nova il y a des gens totalement intégrés au Japon, vous n'êtes pas les seuls. Le japonais est presque devenu ma seconde langue natale et la plupart de mes amis sont des autochtones.

     
  • At 3:38 AM, Blogger Mathieu said…

    Elen, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je précise que je suis ne suis pas directement concerné.

    Par contre je trouve aussi que Mr icantbelieve est dans son argumentation qui ne veut pas dire grand chose au final, très sectaire.

    Ca me fait penser aux étrangers qui essayent d'être encore plus japonais que les japonais eux-mêmes et que d'ailleurs les japonais trouvent ridicules. Ce que les japonais attendent de nous c'est certes faire des efforts d'intégration mais également de rester nous mêmes avec notre propre identité et culture qui sont différentes tout en respectant les leurs.

    D'ailleurs on peut vivre au Japon et avoir 1 petit boulot et être bien intégré qu'un expat avec 1 poste de directeur et 1 grosse paye mais qui cherchera pas par manque de temps ou autre à plus s'intégrer que ça.

    Mr icantbelieve comme on dit l'habit ne fait pas le moine et il n'y a point de sous-métiers!

    Au passage pour les français qui donnent des cours d'anglais ca vous fait rire? Pathétique. Je vous signale que certains français ont des parents de cultures différents et peuvent avoir 2 langues maternelles ou que certains comme mon frère par exemple vivent en Angleterre ou ailleurs depuis des années et ont tout à fait le niveau d'études et en langue anglaise pour donner des cours...

    Bon j'arrête là...

     
  • At 12:46 PM, Blogger Patrick said…

    Assez d'accord avec les 2 premiers commentaires.
    Quant à enseigner l'anglais ou tout autre langue si l'on est français ou autre, ce n'est pas tellement le problème, du moment qu'on est compétent, c'est-à-dire qu'on a évidemment un très bon niveau (dans cette langue) mais surtout une formation et/ou de l'expérience !
    car le fond du problème - et les dérives de Nova, c'était aussi parfois cela en matière d'enseignement - c'est qu'on ne s'improvise pas prof de langues comme ça... Ce n'est pas parce qu'on est locuteur natif qu'on est capable d'enseigner sa propre langue ! ON N'EST PAS PROFESSEUR DE FRANCAIS PARCE QU'ON EST FRANCAIS !!
    Or, pas mal de gens, de toutes nationalités pensent naïvement qu'ils peuvent enseigner leur langue comme ça ! C'est quand même incroyable de penser que le métier ou le travail d'enseignant (car c'est un métier, comme les autres) échapperait à toute formation ! Un agriculteur a besoin d'une formation de nos jours ou d'une solide expérience, un mécanicien a besoin d'une formation, un ingénieur, un cadre supérieur, un cuisinier, un comptable, un médecin, un charpentier, etc. Rares sont les tâches qui échappent à cela (sans doute faire le ménage ou ramasser les poubelles...) Alors, on hallucine quand certains pensent naïvement qu'il puisse en être autrement du métier d'enseignant !

    Et on constate le désastre quand certains font n'importe quoi... (Ce n'est quand même pas pour rien qu'il y a tant de sites dans le net sur le FLE...)
    Bref, je ne vais sûrement pas pleurer sur NOVA, l'école soi-disant fer de lance des langues étrangères au Japon qui sous-payait des enseignants natifs peu qualifiés en le tenant par le visa, faisait une concurrence déloyale au moyen d'onéreuses campagnes de publicité et,le pire, donne des idées de management des langues étrangères jusque dans les ambassades et les instituts...
    Mais bien sûr, je ne vais pas me réjouir du chômage et de la précarité qui menacent tous ces enseignants...

     
  • At 11:30 AM, Blogger vincent said…

    je ne suis pas d'accord avec toi car tout simplement, si un prof enseigne mal, les étudiants ne l'aimeront pas et ils demanderont au staff de l'école de ne plus l'avoir, ou alors ne seront pas du tout motivés pendant ses cours. De ce fait, le professeur, en est très affecté et arrête de lui même. C'est la sélection par l'appréciation. Et de toutes façons si le prof est vraiment mauvais, ne t'inquiète pas, les supérieurs vont lui foutre une pression énorme pour qu'il démissionne. Et crois moi ça marche, j'en ai vu plein partir, et tous pour cette raison.
    Faut arrêter de croire que Nova c'était une école où on pouvait faire tout ce qu'on voulait, et où se moque des étudiants.
    Tu n'aurais pas un diplôme de FLE par hasard ?

     
  • At 1:04 PM, Blogger punk said…

    Apparement Le gouvernement Japonais est sur le point de mettre en place des mesures pour maintenir les étrangers sur leurs sol, pour ce qui savent lire l'anglais voici le lien :http://www.japanprobe.com/?p=3038

     
  • At 6:12 AM, Blogger jenn said…

    Punk, je crois que tu es totalement passé à côté de l'ironie de cet article.

     
  • At 9:22 AM, Blogger punk said…

    oui peu être je l'ai lu en diagonale en attendant une correspondance de train ;-)

     
  • At 12:23 PM, Blogger vincent said…

    C'est quand même bizarre cet article non ? Oui je pense bien que c'est ironique mais en même temps c'est écrit sur un ton assez sérieux. Enfin comme je suis assez mauvais en anglais je suis peut être passé à coté de quelque chose.

     
  • At 8:46 AM, Blogger Gnurou said…

    Vincent, en parlant de frustré, tu nous en donne un bel exemple. Tu crois qu'il y a quelque chose d'exceptionnel à mettre en place une *pédagogie*? Pourquoi te sens-tu tellement visé par ce qui a été dit que tu en deviens aggressif? Et c'est quoi cette histoire d'étrangers "vedette", à part peut-être ton propre fantasme?

    Revenons au point. Je répète que Nova était une boîte malhonnête, et c'est d'ailleurs évident au vu de l'enquête qui est faite. Pas mal non plus le coup du boss qui prend la fuite. Il n'y a bien que ses anciens employés, c'est-à-dire ceux qui ont un intérêt matériel et direct à son existance, qui se plaignent de sa disparition. Et on ne peut pas dire que la réputation de la boîte ne laissait rien présager. Vous vous êtes embarqués dans ce bateau, c'est regrettable mais c'était votre décision, en connaissance de cause.

    Et par ailleurs, les plaintes d'élèves concernant la qualité de l'enseignement étaient également nombreuses. Ça aussi c'est une autre réalité, qui ne concernait probablement pas tous les enseignants, mais ceux qui se sentent morveux se moucheront d'eux-mêmes.

     
  • At 7:48 PM, Blogger ILS said…

    Bonjour a tous,
    Je travaille actuellement pour une ecole qui a mis en place un programme d aide aux EX-profs de NOVA.
    Voir ci-dessous : Small school Hachioji has started Teacher Assistance Programme as a stopgap to help people until they are paid by new employers and or the company taking over NOVA. We have a lesson programme for Ex NOVA students and Teachers using our space in Hachioji. Students 2-4 per class. All materials provided. No prep necessary by teachers. Teachers receive money the day they teach. If the teachers need transportation and/or food, we will help with that, too. There may also be housing provided on a temporary basis for people in desparate need. The article about this programme appeared in the Japanese Yomiuri Newspaper on November 10th. If you want to know more write me, Ramona, at ramuchanw@gmail.com or call 042-631-9401 for more information.

     
  • At 8:06 AM, Anonymous Puchiko said…

    C'est sympa d'avoir fait ce petit résumé, merci Vincent je vais devenir abonnée à ton blog si ça continue! ;)

    C'est vrai qu'il est mieux d'avoir formation et diplôme pour enseigner, mais il ne faut pas se leurrer : il y a bcp de gens qui savent faire ce qu'il faut pour obtenir leur bout de papier et à coté de ça, ils ne sont ni pédagogues, ni réellement intéressés par ce qu'il font, et leurs connaissances sont mal acquises.. et ça va se sentir...sur les résultats de leurs élèves!

    On peut avoir de la chance et tomber sur quelqu'un qui sait très bien enseigner à des étrangers une langue en niveau débutant voire intermédiaire, diplômé... ou pas :)

    Ensuite je partage le sentiment de regret face à cette perte qui est symbolique aussi.

     
  • At 9:02 AM, Blogger ILS said…

    Hello Vincent,

    I understand French, but it is trop difficile for me to write in French. Forgive the English, please. I want to tell the French community that we are trying to help former NOVA instructors, also French instructors. If anyone needs help finding students in Tokyo, help with introductions to other language schools, help talking to the landlord in Japanese or assistance with the labour office, call us or send e-mail...Tel 042-631-9401 e-mail ilshachioji@gmail.com My small school and I have been working to help the instructors since NOVA closed on the 26th of October. The YOMIURI SHIMBUN covered us in Japanese on the 10th of November; the English on the 11th. En tout cas, s'il y a quelqu'un qui veut help, GOENRYONAKU (pas d'hesitation) TEL ou e-mail SVP. (You seel, my French is tres mal!!) Ramona Watanabe ILS Hachioji

     
  • At 7:36 AM, Blogger vincent said…

    Bon les lourdeaux qui continuent d'insulter les profs de Nova j'aimerais bien que vous parliez de choses que vous connaissez. Vous avez déjà étudié à Nova peut être ? Non. Alors c'est bon, on a pas envie d'entendre vos commentaires.
    Vous faites quoi dans la vie ? Comme ça je pourrai parler de choses que je ne connais pas moi aussi, tiens.
    Pour info, beaucoup de mes étudiants de Nova vont aussi à l'université où un prof diplômé leur enseigne le français. Devinez quoi ? Maintenant ils prennent des leçons privées avec moi et d'autres collègues. Et quand je leur demande pourquoi, c'est parce que le prof diplômé ne sait pas expliquer.
    Mais bon si pour vous il est anormal d'employer quelqu'un qui a des qualités personnelles mais pas le fameux diplôme, je crois que l'ouverture d'esprit a encore du chemin à faire.

     
  • At 3:03 AM, Blogger lolo said…

    Salut à tous. SVP, quelqu'un a-t-il des nouvelles aujourd'hui de la situation de NOVA et de ses professeurs ? Y a-t-il finalement eu un repreneur ? J'aimerais bien dans quelques temps partir vivre au Japon, alors je fais le point de toutes les possibilités. Merci.

     
  • At 12:37 PM, Blogger vincent said…

    Ne compte absolument pas sur Nova ( ou son repreneur Gcom ) pour t'embaucher ! Toutes les semaines de nouveaux profs sont virés.
    De même que comme tous les anciens profs de cette boite cherchent ou ont trouvé un poste dans une autre école ( voire dans un domaine totalement différent style l'hôtellerie )ils ne recrutent plus personne de l'étranger. C'est comme si tu voulais entrer dans une cabine téléphonique dans laquelle 15 personnes y sont déjà !
    Un conseil : pour vivre au Japon fais des études dans l'informatique, la cuisine, l'hôtellerie ou dans le commerce et aussi étudie un max l'anglais car même si tu parles japonais ont va toujours te demander de parler l'english.

     
  • At 8:08 AM, Blogger ludo said…

    Salut tout le monde,

    Je suis tombé sur ce blog en cherchant des infos sur Nova. J'ai travaillé pour eux mais au centre multimédia (donc encore un trip un peu différent) et je n'avais pas de diplôme de FLE (que j'ai fait après). Je précise que je suis parti du Japon en 2005 donc bien avant tout ca.
    Petit rappel sur le but pédagogique de l'école : école de conversation et qui de plus adapté que des natifs pour enseigner la conversation ?? Je reviens sur le fait qu'aucun français n'était habilité à enseigner une autre langue que la sienne étant donné qu'il était nécessaire d'avoir été pendant 12 ans dans un système scolaire d'un pays pour pouvoir en enseigner la langue et que forcément en ayant fait sa scolarité en France ce n'était qu'impossible.
    Je ne remets pas en cause les magouilles de Nova, le côté planqué pour certains qui ne pouvaient plus revenir en France, mais quelle opportunité extraordinaire de découvrir le Japon grâce à cette école. Je suis parti là bas un peu par hasard pour découvrir autre chose (donc désolé icantbelieve) je n'avais pas de but précis en allant là bas mis à part découvrir. Je ne regrette rien de cette expérience, j'ai découvert des lieux, des personnes, un monde du travail difficile mais où j'ai beaucoup appris.
    Je travaille désormais en France (toujours prof), regrette pour mes connaissances restées là bas la situation dans laquelle ils sont et ne comprend pas qu'on puisse se réjouir de cette situation.
    Une chose est désormais certaine, c'est la difficulté pour les français de partir travailler là bas. Car même si on travaille dans un autre domaine pour espérer bosser dans une entreprise japonaise il faut parler japonais et avoir un savoir faire. Les étudiants en japonais parlent très bien mais n'ont pas de compétences commerciales... de même que les ingénieurs et autres ne parlent pas japonais en partant de France ce qui revient au même.
    Pour toutes ces raisons, un grand merci à NOVA.

    Le lapin rose est mort, vive le lapin rose...

     

Enregistrer un commentaire

<< Home