Le journal de Vincent

Le Japon comme vous ne l'avez jamais vu auparavant

7.6.09

Un point sur la grippe A


La grippe A (H1N1) apparue dernièrement, fait beaucoup parler d'elle au Japon.
Alors qu'en France, on en parle très peu, qu'en est il vraiment à Tokyo ?

Je lis à droite à gauche que certaines personnes se demandent s'ils doivent annuler leur voyage au Japon cette année.
Je trouve ça très dommage car finalement, la grippe A, comme vous le savez, se soigne bien dès que les premiers symptômes sont repérés.
Il n'y a donc pas vraiment de quoi s'inquiéter mais lorsqu'on est au Japon, on peut penser le contraire, pourquoi ?

Tout simplement à cause des médias qui ne font qu'amplifier le phénomène quotidiennement en montrant chaque jour un compteur des personnes affectées.
Quand on voit ça, difficile de ne pas prendre au sérieux la chose et certaines personnes iront jusqu'à paniquer.

C'est d'ailleurs ce qui s'est passé lorsque les premiers cas sont apparus dans la région d'Osaka où tout le monde s'est jeté sur les masques afin d'éviter le virus.


Les japonais étant des gens très prévisibles, en quelques jours, pénurie de masques sur tout l'archipel surtout dans les grandes villes.
Certains sont même allés jusqu'à acheter des masques sur internet à des prix monstrueux.
Les médias alimentent tellement la chose qu'il provoque une panique générale qui n'a finalement pas lieu d'être.
Mais nous sommes au Japon et ce genre de comportement est tout à fait "normal".

Certains hôpitaux ont même refusés les patients de peur d'être contaminés mais le pire je dirais, ce sont les entreprises (surtout les banques) qui ne veulent pas prendre de risque.
Du coup, si vous rentrez de vacances à l'étranger, vous devez vous rendre à l'hôpital pour des examens.
Certaines boites demandent même aux employés de rester chez eux pendant une dizaine de jours, et de se masquer le visage pendant une semaine une fois de retour dans la société.

On trouve aussi des solutions à base d'éthanol à 80% à disposition de tous pour se désinfecter les mains.
Vous trouvez ça sûrement très extrême mais le Japon fait toujours les choses dans l'extrême.
Certains diront "c'est bien", d'autres "c'en est trop!", personnellement, je trouve toujours que cela va trop loin.
Maintenant, à la moindre toussette dans le train, tout le monde s'éloigne de vous ou change de wagon.

L'État avait même fermé plus de 4000 écoles rien que dans la région d'Osaka.
Dans une société où tout est réglé comme du papier à musique, imaginez un peu les conséquences de ce genre de décision.
Heureusement pour nous, à Tokyo, aucune procédure de ce type n'a vu le jour et c'est tant mieux.

En lisant tout ça, il est donc tout à fait compréhensible de se dire que le Japon n'est pas sûr.
Mais en fait "Si !" puisque tout le monde étant masqué, le virus se propage plus difficilement.
Et puis les spécialistes l'ont bien dit : la chaleur de l'été anéantira le virus donc il faut s'attendre à une régression plutôt qu'à une progression dans les prochaines semaines.
C'est ce qui se passe d'ailleurs à présent, les gens ont commencé à retirer leur masque pour profiter du beau temps.

Si vous venez cet été à Tokyo, je pense qu'il n'y aura pas de problèmes mais si vous venez vers la fin de l'année, il est possible que le virus réapparaisse.
Je vous conseille d'être masqué surtout là où il y a foule comme dans les transports en commun ou encore les grandes surfaces et grands magasins.
Il y a enormement de foule a Tokyo, beaucoup plus qu'a Paris donc on attrape bien plus facilement les virus, croyez-moi.

Nous, français, ne sommes pas habitués à porter le masque.
Inconcevable de porter un tel truc en France, on se ferait pointé du doigt et les gens penseraient que vous êtes contagieux.
Mais au Japon, le port du masque est tout à fait normal, les gens en portent toute l'année, que ce soit pour les rhumes ou encore les allergies.
Moi-même, il m'a fallu un temps pour m'y mettre mais maintenant, il est rare que je sorte sans mon masque, surtout quand vous savez que je passe plus de 2 heures par jour dans les transports en commun.

Avec ces masques en poche, vous pourrez partir avec un esprit plus tranquille et plus décontracté.
Ce serait vraiment dommage de gâcher ses vacances pour si peu.
Je reparlerai sûrement de ça lorsque l'automne viendra.

14 Comments:

  • At 1:53 PM, OpenID elfywara said…

    Bonjour Vincent!

    Je suis tombée récemment sur ton blog, et je suis en train de le lire de fond en comble! Un gros merci de partager ton quotidien au Japon avec nous!

    Je pars pour le Japon à la mi-juillet. J'ai entendu parler de cette grippe, et je dois dire que je ne suis pas si alarmée que ça. En fait, je ne le suis pas du tout. Ça m'a prendrait plus pour annuler mon voyage... Malgré tout, merci pour les infos sur la situation là-bas!

    Elfy

     
  • At 6:45 PM, OpenID harry-poppins said…

    Voilà qui me rappelle que maman avait été choquée à mort de voir des touristes Japonais avec des masques à Versailles, l'an dernier.
    Tiens, d'ailleurs, j'ai appris que le Japon entrait dans le mondial? Comment est-ce que s'est vécu, là-bas? Ils ont fait la fête?

     
  • At 9:28 PM, Anonymous Snake said…

    Je savais pas qu'il y avait autant de précaution que ça au Japon, je pensais qu'on en parlais presque pas d'ailleurs.

    C'est abusé pour le coup des gens qui t'évitent à la moindre toux, t'as intérêt à te retenir pour pas te faire remarquer.

     
  • At 2:23 AM, Anonymous Joel said…

    Ca peut etre sympa dans le train/bus

    Quand t'as trop de monde qui te colle, tu toussotte 2,3 coup et hop un cercle vide de 2m au tour de toi mdr:)

    Excellent vincent

     
  • At 7:08 PM, Anonymous Sysy said…

    D'autant que ce genre n'est efficace que si l'on est soi même porteur du virus (il empêche qu'on crache au nez des gens, pas de respirer ce qu'on nous crache dessus ^^).
    10 jours d'isolement pour un virus qui a une période d'incubation de 4-5 jrs (de souvenirs), c'est dur, mais ça peut peut être servir de "vacances" et finalement pas être si mauvais pour l'individu non?

    Enfin, curieux de voir les réactions quand avec l'hiver viendra la grippe normale, et les risques de mutations et de fusion que ça entend...

     
  • At 3:29 AM, Anonymous Nesterou said…

    Ha oui, la grippe A. Complètement oubliée. C'est pas pour ça que j'aurai annulé mon voyage XD
    Quant aux masques, je suis pas sûre que ce soit si efficace... certains portent le même toute la journée, efficacité 0!

     
  • At 12:48 AM, Anonymous NohantKyoto said…

    Agréablement présentée cette exagération japonaise (à mon humble avis). Drôle aussi de constater qu'elle te rattrape, bien que tu le présente sous un jour raisonnable. J'ai trouvé que cette chute donnait une tournure fine à l'article !
    Amicalement

     
  • At 7:05 PM, Anonymous Aitae said…

    Bonjour Vincent,

    c'est toujours aussi agréable de lire ton blog. Concernant la grippe A en France tu te fait des idées, crois moi ont nous à largement fait chier avec ça pendant un bon mois avec des statistiques de propagation du virus etc, bref beaucoup de bruit pour pas grand chose au final puisque même si ont compte 28 000 cas dans le monde, à peine une centaine sont préoccupant, bref j'imagine que chez nous la psychose de élections européennes à beaucoup joué...

     
  • At 12:32 PM, Anonymous Nunchaku said…

    Snake, au Japon, il a eu 666 cas confirmés, contre environ 130 en France!

    Normal que la psychose soit plus importante là-bas! En fait, d'après les estimations de certains experts, le véritable nombre de cas au Japon serait plus proche de 30 000 que de 600! Pareil pour de nombreux pays qui sous-estimeraient grandement la prévalence du virus... Notamment le Mexique, oû il y aurait peut-être eu des centaines de milliers ou des millions de gens infectés, ce qui expliquerait l'importante disparité entre le taux de mortalité au Mexique et dans le reste du monde, car le Mexique au Mexique que le 3/4 des morts (rencensées) ont eu lieu.

    Donc, il est très vraisemblable que le nombre d'infections est très sous-estimé, en tout cas pour le Mexique.

    Deuxièmement, même si on n'a recensé que quelques centaines de morts, soit beaucoup moins qu'une épidemie de grippe saisonnière qui tue des centaines de milliers de personnes dans le monde chaque année, il y a des éléments très préoccupants qui font que les experts tirent la sonnette d'alarme!

    La plupart des gens tués par la grippe a au Mexique étaient jeunes et en bonne santé! C'est complètement différent de la grippe saisonnière qui tue surtout des individus au système immunitaire moins performants, en premier lieu les personnes agées et les enfants en bas âge.

    Par contre, c'est une ressemblance troublante avec la pandémie de grippe espagnole de 1918, qui a infecté 500 millions de gens (le tiers de la population mondiale de l'époque) et qui aurait tué 50 à 100 millions de gens! En majorité jeunes et en bonne santé!

    En fait, le méchanisme à l'origine des décès seraient une réaction hyper-violente du système immunitaire, ce qui expliqueraient que les individus jeunes et en bonne santé soient plus tués, parce que leur système immunitaire est plus résistante, et que donc la réaction immunitaire est plus forte. On appelle ça une tempête de cytokines. C'est ce méchanisme qui aurait tué lors de la pandémie de 1918, et aussi dans le cas du H5N1, la grippe aviaire, oû là, c'est prouvé que c'est la tempête de cytokines qui tue. Le virus de la grippe aviaire lui tue la majorité des gens qu'il infecte (60 à 70%) donc une épidémie serait catastrophique!

    Ensuite, contrairement au virus saisonnier de la grippe, qui lui est plutôt stable au niveau génétique, le virus de la grippe a (H1N1) est très instable comme celui de la grippe aviaire, ce qui veut dire que ces deux virus pourraient très facilement se recombiner avec d'autres virus!

    Un nouveau virus mélangeant le H1N1 et le H5N1 serait une catastrophe et tuerait bien plus de gens que lors de la pandémie de 1918!

    Et ce parce que le virus de la grippe aviaire tue la majorité des gens infectés, mais qu'il ne se transmet que difficilement à l'homme, et pas du tout d'homme à homme, contrairement au virus de la grippe porcine, qui se transmet très facilement, une personne qui parle à 2 metres de vous peut vous infecter par ses postilons!

    Donc, une variante H1N1+H5N1 serait à la fois hautement transmissible, et hautement mortel.

    Se serait un scénario catastrophique, il faut espérer que ça n'arrivera pas.

     
  • At 1:44 AM, Anonymous Claire said…

    Ils sont jetés!

    Enfin bon en soit le masque c'est une bonne chose, d'ailleurs avec le printemps mes allergies ont redoublées alors j'ai été en acheter... Bah je l'ai vite retiré : pas manqué, au rythme d'une remarque par minute, on finit par préférer leur éternuer dessus. c'est bête parce que sinon, ça marche bien =_=

     
  • At 5:26 PM, Anonymous Anonyme said…

    Ce n'est pas qu'une question de médias mais aussi de responsabilités de l'Etat et des autorités en général. Puisque depuis longtemps les Japonais sont dressés à la baguette et surtout hyper sensibles, obsédés même par toutes les questions de sécurité en général (dont l'hygiène en particulier), ce qui fait qu'avec les réflexes grégaires et le conditionnement de ce peuple, n'importe quelle info diffusée à la télé est suivie le lendemain par des réflexes grégaires, parfois de quasi gogos, sans aucune réflexion. C'était ridicule de voir au début de l'épidémie à Heathrow tant de Japonais masqués !

     
  • At 6:00 PM, Anonymous michèle said…

    Bonjour,

    tiens, j'étais moi aussi en transit dans deux grands aéroports en Europe au tout début de l'épidémie, encore localisée au Mexique, et on ne voyait en effet que des Japonais masqués !

    Pour avoir vécu au Japon il y a quelques années, sur le côté grégaire sans réflexion des gens et l'influence des médias, je me rappelle qu'un jour un présentateur télé très connu avait vanté les vertu soi-disant thérapeutiques d'un certain "tofu" et le lendemain les ménagères se sont ruées dans les supermarchés en vidant tous les rayons de ce "tofu" ! On a su par la suite que c'était complètement bidon !

    J'ai beaucoup aimé et aime toujours beaucoup le Japon, mais j'avoue que j'avais beaucoup de mal face à ces comportements quotidiens dénués de tout esprit critique et suivant bêtement le troupeau sous l'influence des médias, tout comme avec la paranoïa sécuritaire et le paternalisme des dirigeants.

    Bien à vous

     
  • At 6:32 PM, Blogger Aude said…

    Bonjour Vincent !

    Passionnée par le Japon, je lis ton blog depuis longtemps et je suis toujours ravie par tes articles !
    Mais pour une fois je suis en désaccord avec toi : en France aussi on ne cesse de parler de la grippe A. La première vague de panique alimentée par les médias a eu lieu en mai-juin. Elle s'était calmée pendant les vacances, l'effet de mode étant passé, mais elle reprend depuis la rentrée. Tout se passe exactement comme tu le décris : les médias tiennent un compte précis du nombre de personnes infectées ou des décès.
    Étant moi-même journaliste, j'ai interviewé différents médecins pour en savoir plus : ils m'ont tous dit que cette psychose n'avait pas de raison d'être, et que la crainte d'une mutation du virus était un scénario de science-fiction : pas impossible mais peu probable.
    Espérons que cette épidémie ... de peur aura des effets positifs, comme l'habitude chez nous aussi de porter un masque quand on est malade, pour limiter les risques de contaminer quelqu'un. J'ai toujours trouvé que c'était faire preuve d'un grand respect de l'autre que d'avoir l'habitude de faire ça au Japon.
    Merci encore pour ton blog !

     
  • At 1:08 AM, Anonymous Anonyme said…

    j'ai tilté sur street of rage en fond, excellent choix !

     

Enregistrer un commentaire

<< Home